La Ligue 2 à 18, réponse définitive en décembre

Ligue 2 ballon
FEP/Panoramic/Imago

Réuni lundi après-midi, le collège de Ligue 2 a voté à une large majorité en faveur du passage de la Ligue 2 à 18 clubs. Une finalité assez surprenante au regard des récentes prises de parole des dirigeants des clubs de Ligue 2, médiatiquement plutôt opposés à cette réforme. Néanmoins, cet avis ne demeure que consultatif et nécessite désormais un vote en Assemblée générale de la Ligue, dont la prochaine réunion est programmée pour le mois de décembre. 

La Ligue 2 rentre dans le rang

Le football français poursuit sa révolution. Après avoir voté le 3 juin dernier pour le passage de la Ligue 1 à 18 clubs dès la saison 2023/2024, les dirigeants du football français s’apprêtent à appliquer la même réforme à son antichambre, cette fois-ci pour la saison 2024/2025. C’est en tout cas le sens du vote réalisé lundi après-midi à l’occasion du collège des dirigeants des clubs de Ligue 2, où 78% d’entre eux se sont exprimés en faveur d’un resserrement de la Ligue 2. Une volte-face difficilement prévisible puisque la tendance était très clairement à un refus, si l’on se base sur la consultation effectuée lors d’une visioconférence organisée en mai dernier.

Depuis, plusieurs promesses ont vu le jour, comme une nouvelle répartition des droits TV, avec la volonté d’une meilleure solidarité entre les clubs de Ligue 1 et ceux de Ligue 2 mais aussi et surtout la très probable création d’une Ligue 3 professionnelle dès 2024/2025 (ndlr : l’actuel National), avec des moyens financiers supplémentaires, dans l’optique de disposer à terme de 54 clubs professionnels en France (de la Ligue 1 à la Ligue 3). Encore faut-il que l’assemblée générale de la Ligue vote en faveur de ce changement, l’avis du collège de Ligue 2 n’étant que purement consultatif à ce stade.

Dans le même temps, le projet « encore embryonnaire » de création de société commerciale a également été présenté aux présidents de clubs de Ligue 2. De quoi rassurer certains d’entre eux sur la vision à long terme des dirigeants de la LFP et sur la pérennité financière du football français, fortement impacté par la crise sanitaire, les conséquences de l’arrêt prémature de la saison 2019/2020 et le fiasco Mediapro. La future société commerciale de la Ligue aurait notamment pour mission la commercialisation des droits TV à l’international, des droits actuellement confiés à beIN Sports.

Dans ce contexte, les clubs de Ligue 2 ont donc décidé de prendre le train en marche et de ne pas faire cavalier seul en restant à 20 clubs. Une orientation qui ne correspondait pas à la position officielle de l’Amiens SC, attaché à la formule actuelle.

R.P.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *