La formation du VAFC prouve encore sa qualité

VAFC
Gwendoline Le Goff/FEP/Icon Sport

Avec la sélection d’Ilyès Hamache en équipe de France U20, le formation du VAFC est à nouveau mise à l’honneur, quelques jours après la convocation de Dayot Upamecano, formé à VA, avec l’équipe de France pour la Coupe du monde. 

Une juste récompense

Régulièrement, dans les catégories d’âge inférieures, des joueurs du VAFC sont appelés en équipe de France. Cette fois ci, c’est au tour d’Ilyès Hamache de voir son éclosion dans le monde professionnel récompensée par une convocation en équipe de France U20. Nouveau venu dans la liste de 22 joueurs appelés par Landry Chauvin, le natif de Lille va pouvoir côtoyer certains joueurs déjà installés en Ligue 1, comme Elye Wahi (Montpellier), Brayann Pereira (Auxerre), et même Ismaël Doukouré, parti l’hiver dernier en direction de Strasbourg.

Une belle récompense pour Ilyès Hamache, qui pourra continuer son apprentissage par cette nouvelle expérience. « C’est une fierté pour le club et pour lui. Ça met le club en vitrine, le travail de la formation en valeur. Le projet club prend son sens. Ilyès est encore brut. C’est ce qui fait sa force et sa marge de progression. Il faut qu’il se structure encore avec et sans le ballon », détaille Nicolas Rabuel, son entraîneur au VAFC depuis cette saison. Même s’il est encore jeune, l’attaquant valenciennois pourra se servir de cette convocation pour s’améliorer personnellement, mais aussi en faire profiter tout l’effectif valenciennois. « Il va côtoyer le niveau international. C’est une bonne chose pour lui et donc pour nous », poursuit l’entraîneur valenciennois.

La formation entière brille

Désormais reconverti comme défenseur central, Mathieu Debuchy a longtemps eu à faire à des attaquants du style d’Ilyès Hamache en tant que latéral, que ce soit à Lille, Arsenal, Newcastle ou Saint-Etienne. Nicolas Rabuel trouvait à Ilyès Hamache quelques similitudes avec Franck Ribéry, ce que Mathieu Debuchy confirme, lui qui a évolué avec le célèbre attaquant en équipe de France. « Je lui souhaite la même carrière ! Mais c’est vrai que par moment, il peut avoir des gestes qui se ressemblent. Souvent je lui dis d’aller provoquer son adversaire direct et nous on a besoin de joueur comme ça. Il est imprévisible même s’il doit progresser dans pas mal de domaine. »

Blessé et donc inapte à une convocation, Mohamed Kaba faisait partie de la liste élargie de Sylvain Ripoll avec l’équipe de France Espoirs. Lassana Sy était lui parmi les présélectionnés de l’équipe de France U20, mais ne rejoindra pas Ilyès Hamache. Ce deux autres sollicitations de la FFF pour le VAFC prouvent une nouvelle fois toute la valeur de la formation nordiste. « Ce qui est agréable c’est qu’il y a de la qualité et ce sont des joueurs qui ont les pieds sur terre. Momo (Kaba), Ilyès (Hamache), Noah (Diliberto) aussi, je pourrais en citer d’autres aussi », conclue Mathieu Debuchy, heureux de voir éclore ces jeunes pousses.

Arthur Lasseron

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *