Kevin Martinez (AC Amiens) : « Un bon point de pris »

Capitaine d’un AC Amiens qui va mieux sur les dernières semaines, Kevin Martinez estime que le point récolté sur la pelouse de Feignies-Aulnoye est un bon point et qu’il est dans la lignée du projet amiénois.

Kevin Martinez, estimez-vous que ce nul à Feignies est un bon point pris ?

Depuis le début de saison on ne prenait pas de points à l’extérieur et sur les deux derniers on arrive à en prendre quatre, donc c’est plutôt un bon point sur ce point de vue. Sur la physionomie du match, on a des situations franches en première mi-temps où l’on doit ouvrir le score et on ne le fait pas. En deuxième, c’était plus équilibré. Sur l’ensemble du match, on aurait pu prendre les trois points mais on se satisfait quand même de ce nul.

Ca entretient votre bonne dynamique du moment. L’équipe semble avoir trouvé de la constance dans ses prestations…

C’est moins en dents de scie et avec plus de constance, oui. Cela faisait longtemps que l’on n’était pas sorti d’un match sans prendre de but, ça fait du bien. C’est un bon point de pris, on enchaîne un quatrième match sans défaite et avant le repos de la coupe de France, il faut faire quelque chose contre Arras à domicile.

Malgré tout, au classement, vous n’avez pas encore basculé du bon côté…

C’est encore un peu fragile, mais il reste deux matches avant la trêve et si on veut basculer dans la première moitié, il faudra être présent sur ces deux matches. J’espère qu’on le sera, à commencer par ce week-end contre Arras, parce qu’il faut gratter des victoires à domicile. On est allé chercher un point à l’extérieur, donc il faut gagner ce week-end, à la maison.

Avez-vous le sentiment qu’un certain équilibré a été trouvé ?

Il y en a un peu plus, et il y aussi l’arrivée d’Adil Lebrun qui nous fait du bien sur les percussions en un contre un sur le côté. Pierre Slidja et Mickaël Despois reviennent en forme. On a une stabilité défensive, on se fait moins piéger sur des contres ou pertes de balles. On est plus en place et moins mis en danger par l’adversaire. Le tout fait que depuis quatre matches, on prend plus de points qu’en début de saison.

En ce moment vous vous retrouvez à jouer sur la droite…

Oui, depuis trois matches. Il y a eu un peu de difficultés sur le premier match parce que je n’avais pas de repères. Cela faisait trois ans que je n’avais pas joué à droite. Depuis, c’est mieux, je fais de bons matches et de bons entraînements. Forcément, je n’ai plus le volume que j’avais il y a trois ans mais pour l’instant, ça se passe bien.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *