Kevin Danso (RC Lens) : « Six premiers mois positifs »

RC Lens Danso
Anthony Dibon/Icon Sport

Arrivé l’été dernier au RC Lens pour pallier le départ de Loïc Badé à Rennes, Kevin Danso a soufflé le chaud et le froid, réussissant des débuts très convaincants avant de souffrir au cœur de l’automne. Pour autant, l’international autrichien préfère retenir uniquement le positif au moment de faire un premier bilan dans son aventure artésienne. 

Kévin, vous sortez d’un bon match contre Rennes à titre individuel après une période où on vous a senti un peu moins bien…

En tant que défenseur, je n’aime absolument pas prendre de buts. Ce que j’aime par-dessus tout dans le football, c’est défendre. Quand on concède des buts, même si je ne suis pas directement impliqué ou responsable du but encaissé, je regarde toujours ce que j’aurais pu faire de mieux sur cette action. Peut-être n’ai-je pas parlé assez vite ou que je n’ai pas bougé assez rapidement. Je prends tout le temps toute la responsabilité de chaque but que l’on prend. Je regarde pour corriger les petites erreurs par la suite, que ce soit dans le même match, ou le suivant.

Quel bilan faites-vous de vos six premiers mois à Lens ?

Ces six premiers mois étaient très positifs à tout point de vue. J’ai été très bien intégré par le vestiaire. Après, c’est toujours plus facile quand on a de bons résultats. Même en fin 2021, quand on a enchaîné les résultats un peu plus négatifs, l’esprit a toujours été bon. Quand on évolue dans un environnement pareil, c’est toujours réjouissant. Ça permet de progresser en tant que joueur, mais aussi en tant qu’homme. Mon attitude et ma personnalité ont évolué depuis que je suis arrivé au club.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires