Jonathan Gradit (RC Lens) : « Essayer de revenir avant la coupe du monde »

Gradit RC Lens
Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport

Eloigné des terrains depuis un mois et sa blessure à la clavicule contre Troyes, Jonathan Gradit a donné de ses nouvelles à l’occasion d’un entretien accordé à nos confrères de Foot Mercato. S’il souhaite revenir le plus vite possible, le défenseur central du RC Lens ne compte pas pour autant prendre de risque inconsidéré. Morceaux choisis. 

Des nouvelles de sa blessure

« Il me reste encore un petit délai avant la reprise. Ça se remet bien, il n’y a pas eu d’opération, c’est déjà une bonne nouvelle. On a fait le nécessaire avec le chirurgien pour revenir au plus vite même si c’est une blessure embêtante. Il faut être vigilant, ne pas faire n’importe quoi et reprendre trop tôt. Je pourrai revenir dans le groupe d’ici 2 à 3 semaines. Par rapport à ce qu’on m’avait prédit, on disait qu’on n’allait pas me revoir avant la coupe du monde, je vais faire le nécessaire pour essayer de revenir un peu avant. Il ne reste pas mal de matches, on va essayer de faire le maximum et ne rien lâcher pour reprendre au plus vite et retrouver les coéquipiers. »

Ses ambitions avec le RC Lens

« L’objectif ? Je vais être très honnête : c’est d’aller le plus haut possible. On a la sensation de trouver une régularité depuis qu’on est en Ligue 1. La première année, on pouvait parler d’un exploit en étant un promu mais le club a construit pas mal de choses au niveau de l’effectif. On a gardé une ossature depuis le départ. On a des forces mais aussi des faiblesses, il faut rester attentif. On a envie d’être le plus haut possible. On espère tous regoûter à l’Europe car le club le mérite amplement. On sait qu’il faut du travail et que c’est très compliqué, on est bien placés pour le savoir sur les deux dernières saisons. On pensait qu’on pouvait accrocher l’Europe et au final on a fini à la 7e place et on n’a pas eu la Coupe d’Europe donc c’est à nous de faire le maximum. »

Les sollicitations et son avenir

« Ce n’est pas une fin en soi. Ça valorise le travail que je fais au quotidien. Je n’oublie pas qu’il y a cinq ou six ans, il n’y avait pas beaucoup de clubs qui me couraient après. Lens est un club médiatisé donc quand on fait de bonnes performances, les clubs se montrent intéressés. C’est valorisant d’avoir un club comme Marseille qui se renseigne. C’est à moi de garder cette exigence et conserver ce que je fais de bien. »

Source : Foot Mercato

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *