Jonathan Clauss : « Ce qu’il me faut, c’est être performant avec Lens »

Jonathan Clauss RC Lens
JB Autissier / Panoramic / Imago

Sera-t-il la surprise de la prochaine liste de Didier Deschamps ? Performant depuis son arrivée au club, Jonathan Clauss n’a pas perdu espoir de revêtir le maillot de l’équipe de France. Une perspective dont l’intéressé discute de manière régulière avec son entraîneur, Franck Haise. 

Une éventualité mais pas une fin en soi

Très bon dans son couloir depuis son arrivée à Lens, Jonathan Clauss semble se rapprocher petit à petit de l’équipe de France. Un objectif qui en est un sans réellement l’être selon l’intéressé. « C’est un objectif flou, mais ça en est un quand même, affirme-t-il. Je pense que n’importe quel piston ou latéral droit peut avoir cet objectif-là, aujourd’hui. Si personne ne l’a, ce n’est pas normal mais je ne me fixe pas sur l »objectif « équipe de France ». Ce qu’il me faut, c’est être performant à Lens tous les week-ends. »

Car l’Alsacien sait qu’il doit encore progresser pour s’imposer à un niveau encore un peu plus haut. « Je ne veux pas m’arrêter, je veux encore progresser, être décisif, me remettre en question tous les jours parce qu’il y a des fins de match où je me dis que j’aurais pu mieux faire et je veux le faire sur le match qui suit, relate Clauss. Je veux essayer d’être le meilleur possible le plus longtemps possible. Si ça arrive, ça arrive et c’est extraordinaire. Si ça n’arrive pas, je ferai en sorte de me remettre en question encore pour travailler encore plus. »

Néanmoins, l’équipe de France est bien dans un coin de la tête du piston droit lensois. « On en discute de temps en temps, et c’est à lui de continuer, affirme Franck Haise, son entraîneur. Les limites, on s’en crée si on a envie de s’en créer. Je ne pense pas qu’il soit dans cet esprit-là, il ne faut pas qu’il le soit. Il doit toujours avoir cette volonté d’être ce qu’il est tout en continuant à progresser sur ses axes d’amélioration. Il en a amélioré un certain nombre mais il doit continuer pour avoir des espoirs encore plus hauts. Pour le reste, je ne suis pas sélectionneur, je ne suis pas supporter, je suis entraîneur et ce qui est sûr c’est que je suis très content de ce que fait Jonathan Clauss depuis qu’il est chez nous. »

Et si l’intéressé a fait qu’il n’a « reçu aucun appel ou pré-convocation » jusqu’ici, la donne pourrait être différente au 30 septembre prochain, date de la prochaine liste de Didier Deschamps. Avec une belle récompense à la clé ?

Partagez cet article Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires