Jocelyn Gourvennec (LOSC) : « On s’attendait à un match de coupe, on l’a eu »

Gourvennec LOSC
FedericoPestellini/Panoramic/Imago

Battu logiquement sur la pelouse de Clermont (0-1), le LOSC de Jocelyn Gourvennec ne s’est tout simplement pas montré à la hauteur sur le plan des exigences selon l’entraîneur lillois.

Pas à la hauteur de la rencontre

« On s’attendait à un match de coupe, on l’a eu. Il y avait beaucoup d’engagement en face avec des joueurs qui ont su mettre leur public en mode survolté. Nous, on n’a pas réussi à mettre notre jeu en place, on n’a pas réussi ce que l’on voulait faire. On n’a pas pu jouer à l’intérieur parce qu’ils nous ont beaucoup pressé. On a modifié à la mi-temps, mais on a très mal fini nos actions. Dans les vingt derniers mètres, on a eu beaucoup de situations mais on a très mal fini. Après, Clermont est allé chercher les trois points, a fait un gros match et nous on l’a subi.

Comme il y a un mois, le retour de trêve internationale est difficile, c’est le constat que l’on peut faire. Les joueurs sont très mécontents de ce qu’il s’est passé, de ne pas avoir réussi à impacter Clermont et il faut que l’on transforme ce mécontentement en révolte. On avait bien corrigé mais on s’aperçoit que sur un match, on fait machine arrière. C’est embêtant. Le constat qu’on avait fait avant la trêve, c’est que c’est mieux d’avoir un effectif au complet, et bien c’est comme ça. On ne va pas se chercher d’excuses. On a manqué des petits tournants dans le match et en étant mené, c’était difficile. On n’a pas réussi à voir le Lille qu’on a vu à Strasbourg, notre dernier match à l’extérieur. On n’a pas réussi à faire ce que l’on voulait.

On doit surtout hausser l’exigence. Hausser le ton, forcément qu’on le fait quand on perd un match qui doit être à notre portée. Simplement, on n’a pas été suffisamment présent. On a pris beaucoup de vagues, alors que notre force depuis un moment c’est qu’on arrivait à couper les transitions adverses. Ce soir, ça a été difficile. Ils ont eu beaucoup de transitions, ils nous ont fait mal, ont eu beaucoup de corners parce qu’on arrivait toujours à sauver mais dans notre surface. On a subi ça et on a besoin de hausser le niveau d’exigence et d’engagement. Il va falloir que l’on switche parce que le championnat, c’est une chose, maintenant c’est la Ligue des Champions et quand ce sera passé, il faudra rebasculer sur le championnat pour récupérer les points perdus. »

Source : Prime Video

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *