Jocelyn Gourvennec (LOSC) : « Ils reviennent toujours à temps »

Jonathan David LOSC Canada
Chris Young / Imago

Comme après la trêve de septembre, le LOSC de Jocelyn Gourvennec a dû faire face à un retour extrêmement tardif de ses deux internationaux nord-américains Timothy Weah et Jonathan David. Une situation qui n’est pas forcément plaisant pour l’entraîneur lillois.

Adaptation permanente

« Ils reviennent toujours à temps puisqu’ils reviennent à la veille du match. Pour le déplacement à Lorient, après la trêve de septembre, Jonathan David était arrivé à huit heures du matin à Charles-de-Gaulle le jour du match, donc il était arrivé avant le match. On s’adapte mais c’est vrai que quand on est dans un club où il y a beaucoup d’internationaux, ça peut être un problème dans la préparation des matches de reprise. Les joueurs sont habitués à ça, le corps s’y habitue et l’aspect psychologique s’atténue avec les matches. Le métier d’entraîneur c’est s’adapter en permanence et on le fait aussi là-dessus. »

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article