Jocelyn Gourvennec (LOSC) : « Il faut laisser le côté émotionnel de côté »

Après deux premiers matches de la saison loin de ses bases, le LOSC va retrouver le stade Pierre Mauroy, pour la première fois depuis dix mois avec du public, ce samedi à l’occasion de la réception de Nice, le nouveau club de Christophe Galtier. Un contexte particulier à plus d’un titre qui ne doit pas faire oublier l’enjeu sportif de cette rencontre prévient Jocelyn Gourvennec, le coach des Dogues. 

Faire abstraction du contexte

« Le retour de Christophe ? C’est le hasard du calendrier. Pour les joueurs, pour tout le monde, c’est une grande joie de retrouver le public, bien évidemment. Le football est un spectacle dans des enceintes pleines ou quasiment pleines. Forcément, les joueurs sont tous très impatients de revivre ça. On l’a vécu à Tel Aviv, on l’a vécu à Metz, on va le revivre ici, chez nous. On retrouve notre stade, notre terrain, il y a beaucoup d’envie et d’impatience. Maintenant, le match il ne faut pas le jouer avant. Evidemment c’est le retour de Christophe (Galtier) et il sera bien accueilli mais la compétition reste la compétition. Il y a un match à gagner, on est chez nous et on veut gagner notre premier match de la saison chez nous. C’est le match d’après le titre et le Trophée des Champions, ça compte mais il faut laisser le côté émotionnel de côté. Il faut être focus sur l’événement et le match pour le gagner. »

LOSC : Djalo toujours suspendu, un joueur incertain

Source : LOSC

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires