Jessy Benet : « L’environnement autour de l’Amiens SC est spécial »

Amiens SC Benet
Eddy Lemaistre/FEP/Icon Sport

Une semaine après son départ de l’Amiens SC et son retour surprise à Grenoble, Jessy Benet était en conférence de presse, ce vendredi midi avant le seizième de finale de coupe de France du club isérois à Plabennec. L’occasion pour le milieu de terrain de faire preuve de son soulagement d’avoir quitté une Picardie où il ne s’est finalement jamais senti totalement à l’aise. 

Son retour à Grenoble

« Ce n’est pas un constat d’échec de revenir à Grenoble. Je n’ai peut-être pas vécu ce que je voulais vivre en partant mais j’ai appris et progressé que ce soit sur le plan sportif ou humain. Ce passage à Amiens m’a fait grandir. J’ai vite retrouvé mes marques ici à Grenoble, ça c’est plutôt bien passé et j’ai retrouvé du monde. Même certains joueurs avec qui je n’avais pas joué mais que je connaissais déjà comme Jordan (Tell). Hier, on a même regardé un match ensemble. L’intégration se passe plutôt bien. »

La comparaison Grenoble – Amiens SC

« L’accueil des supporters fait plaisir ! C’est vrai que l’amour des supporters ici pour le club n’est pas le même qu’Amiens, on va dire. L’environnement est un peu spécial, différent. J’ai besoin de me sentir bien en dehors des terrains pour m’épanouir sur le terrain. C’est une des raisons pour lesquels j’ai souhaité quitter Amiens. Mon épanouissement personnel hors terrain, même dans ma vie personnelle, compte pour me sentir bien mentalement. »

Les coulisses de son départ

« Je voulais partir d’Amiens. Mes représentants en ont parlé avec Max (Marty) qui cherchait des milieux de terrain. Cela s’est fait naturellement, comme un transfert normal. Amiens a été assez compréhensif en me laissant partir librement, sans accroc. Maintenant, je ne suis pas revenu à Grenoble pour jouer les petits rôles. Si on peut ensemble jouer quelque chose d’intéressant, on ne va pas s’en priver. On reste humble, sachant que de grosses équipes jouent la montée en Ligue 1. On fait partie des outsiders et si on peut titiller le haut, on ne va pas s’en priver. »

Source : Métro Sports

5 Commentaires

Commenter
  1. Encore un pour qui la remise en question n’existe pas.
    Tellement plus facile d’incriminer l’environnement, les supporters, ses coéquipiers… La vérité c’est qu’il n’a rien montré à Amiens, à part ralentir le jeu.

    • Tout à fait d’accord avec Rollus, quand on pense qu’il espérait signer en L1, il en est tellement loin! Il a eu largement sa chance à l’ASC avec pas mal de temps de jeu, et quand il ne frappait pas, perdait des ballons ou jouait à 2 à l’heure, c’était vraiment le manque d’amour des supporters, ou la qualité de vie à Amiens, vraiment?? pauvre chou!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *