Jessy Benet (Amiens SC) : « On est toujours dans une situation difficile »

AMIENS SC Benet
Anthony Bibard/FEP/Icon Sport

De nouveau dix-huitième après son revers contre Ajaccio, sachant que la plupart de ses concurrents directs disposent également d’un match en retard, l’Amiens SC est dans une position inconfortable avant deux matches qui s’annoncent cruciaux contre Guingamp et QRM. Cela n’a pas échappé à Jessy Benet, qui entend néanmoins rester positif. Entretien.

Jessy, dans quel état d’esprit êtes-vous après cette défaite ?

On aurait dû faire match nul, mais ils sont très efficaces, ce que nous ne sommes pas. On prend un but sur une erreur défensive, on savait que ce serait compliqué à partir de là parce que leur force est défensive. On s’est procuré des occasions quand même, mais il nous a manqué ce petit brin de réussite ou d’efficacité. Cela se joue à pas grand-chose, il va falloir travailler pour retourner cette situation et retrouver notre efficacité défensive et offensive.

C’est d’autant plus regrettable que vous les avait mis en difficulté en fin de match…

On les a bougés, c’est sûr, même en première mi-temps on se procure des occasions intéressantes alors qu’ils n’ont pas grand-chose. Le match se joue sur rien du tout. Le 0-0 aurait pu être plus équitable. On savait que ce serait très dur de leur marquer, pourtant on a eu les occasions. C’est vraiment dommage de ne pas avoir su marquer.

Votre coach regrettez pourtant votre timidité en première période. Comment expliquez-vous cela ? 

Le coach nous l’a aussi dit à la mi-temps. Je ne sais pas comment l’expliquer. Je ne sais pas si c’est le fait de ne pas avoir joué depuis un moment ou bien autre chose. Ajaccio a aussi pour habitude d’attendre l’adversaire, malheureusement on est tombé un peu dans leur rythme.

Vous êtes de nouveau dix-huitième. Il va falloir cravacher…

Effectivement. Il y a pas longtemps, je disais qu’on était un peu plus sereins mais il ne faut pas non plus qu’on se relâche. On est toujours dans une situation difficile, avec un besoin de points. Il va falloir repartir vite, on rejoue samedi, on n’a pas le temps de cogiter. C’est une bonne chose aussi d’avoir la possibilité d’aller décrocher une victoire rapidement.

C’est dur justement d’être replongé dans cette situation, après avoir déjà eu un sursaut avec les fêtes ? 

Oui, c’est dur. Maintenant, je regarde pas trop le classement. Je sais que si on gagne nos matches on va automatiquement remonter. Quand on regarde le classement, c’est quand même assez serré. Il suffit d’enchaîner des bons résultats pour remonter assez vite. Pour toutes ces raisons, il faut rester focalisés sur nous.

Le plus important est-il d’éviter de douter ? 

Oui, il faut éviter de douter. Je ne pense pas que ce soit le cas actuellement. Il y a eu une longue période d’attente avant la reprise. Je pense qu’un match, à savoir celui-ci, remette en cause notre fin d’année. Il faut juste repartir sur ce qu’on faisait de bien en fin d’année et ça va le faire.

Propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.