Jessy Benet (Amiens SC) : « Ça manque un peu de folie ! »

Jessy Benet Amiens SC
IconSport

Double passeur décisif samedi dernier en coupe de France, Jessy Benet n’a pas encore réussi à peser en championnat, où l’Amiens SC n’a toujours pas gagné lorsqu’il est présent sur le terrain. S’il reconnaît que la situation actuelle est préoccupante, l’ancien Grenoblois garde espoir sur la faculté de son équipe à relever la tête et à s’extirper de la zone rouge. Entretien.

Jessy Benet, comment expliquez-vous la situation actuelle ?

On n’arrive pas à marquer ! On n’a gagné que deux matches mais on n’a pas perdu tant que ça. On ne fait que des matches nuls. Défensivement, on a trouvé des bases, mais marquer des buts c’est ce qu’il y a de plus difficile dans le football. Quand ça va venir, peut-être que tout s’enchaînera.

Au-delà de marquer, vous n’avez que très peu d’occasions en général…

C’est vrai ! Contre Caen, c’était différent parce que c’est une équipe qui n’est pas en confiance, allait jouer en bloc bas. Déjà que l’on a du mal à marquer, alors contre ce genre d’équipe, ce n’est pas facile. Parfois, une occasion ou un coup de pied arrêté peut débloquer le match donc il faudra concrétiser celles que l’on aura.

Est-ce que c’est simplement une question de confiance ?

Je pense qu’il y a de la confiance, peut-être des automatismes à trouver et des incompréhensions dans certains appels ou certaines combinaisons. Ce sont des choses qui viennent avec le travail.

On est dans une situation compliquée actuellement et peut-être qu’on n’est pas libéré à 100% mais il ne faut pas s’inquiéter.

Le groupe manque-t-il de vie ?

Ça manque un peu de folie, forcément. S’il y avait de la folie, ça donnerait des matches comme contre Nîmes. C’est peut-être pour ça que les supporters nous bougent aussi. Après, on a des bases défensives, on doit les garder et maintenant, il faut mettre cette folie, cette envie de marquer des buts, se lâcher, oser et être tueur !

Arrivez-vous à prendre du plaisir et à vous exprimer dans cette équipe ?

Je ne me sens pas timoré, j’arrive à prendre du plaisir mais évidemment, quand on gagne, c’est toujours plus simple de se libérer. On est dans une situation compliquée actuellement et peut-être qu’on n’est pas libéré à 100% mais il ne faut pas s’inquiéter pour ça, ça va venir. Il faut juste marquer des buts et on va enchaîner. Une victoire peut nous faire du bien. On n’est qu’à trois points de Caen et avec une victoire on peut les rattraper.

Pour cela, il n’y a pas d’autre issue possible qu’une victoire au Havre, samedi…

Exactement ! Il faudra que l’on concrétise nos occasions puisque l’on arrive à plutôt bien défendre, on ne prend pas beaucoup de buts. Maintenant, il faut mettre un peu plus de folie, de justesse, que l’on soit plus tueur devant le but. C’est ce qui nous manque en ce moment. J’espère et je pense que ça va venir.

Propos recueillis par Romain PECHON

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires