Jérémy Gélin (Amiens SC) : « Il va falloir commencer à mettre des buts »

Jérémy Gélin Amiens SC
Loic Baratoux/FEP/Icon Sport

Terriblement frustré par le match nul concédé par l’Amiens SC contre Guingamp (1-1), mardi pour le compte de la 18ème journée de Ligue 2, Jérémy Gélin estime que le club picard a encore payé son manque de réalisme dans les deux surfaces de réparation, en dépit d’une prestation collective extrêmement séduisante. Et s’il se veut optimiste pour la suite, l’ancien Rennais estime qu’un renfort dans le secteur offensif est quasiment indispensable. Entretien.

Jérémy, on imagine que la frustration prédomine après ce match nul de l’Amiens SC à Guingamp…

On joue le match trois ou quatre fois, je pense qu’on le gagne trois fois. On fait de bonnes choses, on montre un beau visage, je pense même que le public a été un peu surpris de la manière dont on ressortait les ballons, de la manière avec laquelle on jouait. C’est un vrai point positif, tu sens qu’il y a du football dans cette équipe. Le point noir, c’est qu’on n’arrive pas à être tueur, à bonifier ce qu’on fait de bien dans le jeu. Maintenant, il va falloir commencer à mettre des buts. On ne peut pas se permettre de faire des matches nuls quand les autres font des matches nuls, surtout quand on a ce genre de production collective. Ce soir (mardi), je suis persuadé qu’on gagne sans contestation possible si on marque le premier but.

J’étais très agacé quand on prend ce but en tout début de seconde période.

On nous avait vendu Guingamp comme une équipe qui jouait au football, ils ne sont pas sortis de leurs quarante mètres ! C’est pour ça que j’étais très agacé quand on prend ce but en tout début de seconde période. On se fait vraiment punir sur une connerie ! Je passe sur les penalties qui ne sont même pas sifflés, même si ça commence à faire beaucoup. Sachant qu’Antoine (Leautey) subit une faute dans la surface adverse, juste avant qu’on prenne le but. C’est incroyable ! A la fin, on peut dire qu’on est chanceux de marquer à la 90e, mais c’est la récompense du travail effectué en première mi-temps dans le jeu. Que ce soit Valenciennes ou ce match contre Guingamp, ce sont des matches qu’on doit gagner et on ressort de là avec beaucoup de frustration.

Ce but en fin de match vous évite de concéder une défaite qui aurait été sacrément cruelle…

Dans l’ensemble, on rend vraiment une bonne copie, même si c’était un peu décousu à la fin avec tous les attaquants sur terrain. Le match voulait aussi ça car on sentait un vrai fossé entre nous et Guingamp. C’est dommage de se faire piéger sur un jeu long où nos défenseurs sautent en même temps. Ce sont des petites bêtises qui coutent cher depuis le début de saison. On donne beaucoup trop de choses à l’adversaire. J’attends beaucoup de ce match et j’en ressors donc frustré. Si on veut prétendre à autre chose, il faut gagner ce type de match. C’est bien beau de malmener l’adversaire, d’être propre techniquement mais il faut vraiment réussir à mettre la balle au fond dans nos temps forts. Si on arrive à faire ça, on va devenir une équipe très très compliquée à jouer. Avant ça, il y a un match à Bordeaux qui arrive vite, et dans notre malheur ils font partie des équipes à la lutte avec nous qui a aussi fait match nul. On reste donc en position de chasseur et il faudra simplement montrer le même visage là-bas en y ajoutant l’efficacité. D’autant qu’on sait que Bordeaux ne se prive pas de marquer eux. Tout ça est frustrant mais il ne faut pas baisser la tête, car mine de rien on a quelque chose à faire. Je suis frustré, parfois agacé sur le terrain, mais c’est vraiment parce que je veux le bien pour tout le monde et aller le plus haut possible.

De l’extérieur, tout le monde s’accorde à dire qu’il ne manque qu’un buteur régulier pour que cette équipe bascule dans une toute autre dimension. Partagez-vous cet avis ? 

Ce serait fou de dire le contraire ! Tout le monde le voit, tout le monde le sait. Si on a ce mec qui met 15 ou 20 buts dans la saison, ce n’est plus pareil, ce n’est plus du tout la même équipe, ce ne sont plus les mêmes ambitions. Ce n’est pas contre Papiss (Cissé) ou Tolu, je ne dis pas qu’ils ne font pas l’affaire, mais dans tous les cas si on a un joueur capable de mettre 15 ou 20 buts, on bascule vraiment du bon côté. Et qu’importe qui est ce joueur, ça peut aussi être l’un d’entre eux. Il faut juste qu’un joueur vienne nous mettre ses buts pour rendre un très grand service au collectif. On joue très bien depuis quelques matches, on montre vraiment de bonnes choses pour une équipe de Ligue 2, et ce serait vraiment bien qu’un joueur récompense cette cohérence et ces efforts. On lâche des points parce qu’on ne marque pas assez, mais dans le jeu on est dans le vrai, mine de rien.

On est en plein mercato, on verra l’ambition du club en fonction des mouvements qui seront réalisés.

On avance mais c’est frustrant de ne pas avancer un peu plus vite. On est tous des compétiteurs, moi le premier, et on aimerait gagner quand on fait ce genre de match. Quand on se dit qu’on a eu une période compliquée avec quatre défaites, qu’on lâche des points parce qu’on ne marque pas assez et que malgré tout ça on est toujours dans la course à seulement quatre points de la deuxième place, ça doit faire tilt à un moment donné. Il faut y croire car l’équipe est vraiment de qualité pour aller voir encore plus haut. La solution est sans doute cet attaquant capable de marquer 20 buts sur une saison. On est en plein mercato, on verra l’ambition du club en fonction des mouvements qui seront réalisés.

En attendant, si on se projette plus loin que ce simple match frustrant contre Guingamp, vous croyez en la capacité de l’Amiens SC à avoir son mot à dire dans la course à la montée…

Il faut gagner en assurance. Tout le monde monte en régime dans l’équipe. On sait que Gaël (Kakuta) retrouve vraiment du rythme. De mon côté, je peux enchaîner et ça va de mieux en mieux. Antoine (Leautey) a eu un coup de mou sur les quatre matches perdus et il recommence à retrouver de l’oxygène. L’équipe commence à retrouver des ressources, on montre de belles choses et ça serait encore mieux si on marquait encore un peu plus. Je ressors frustré de ce match mais en même temps j’ai envie d’aller de l’avant et je me dis qu’on peut être optimiste pour la suite.

Tous propos recueillis par Romain PECHON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *