Jean-Louis Leca (RC Lens) : « Des regrets mais aussi de la satisfaction »

Leca RC Lens
Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport

Auteur de plusieurs arrêts décisifs face au PSG, dont un en fin de première période devant Angel Di Maria, Jean-Louis Leca a finalement dû s’incliner dans un temps additionnel fatal au RC Lens (1-1). Quoi qu’il en soit, le gardien lensois est ressorti de ce match extrêmement fier. Entretien. 

Jean-Louis, ressentez-vous des regrets ou de la fierté après ce match nul ? 

Il y a forcément un peu des deux. Quand vous êtes sur le terrain et que vous prenez ce but à la 92e, il y a ce sentiment de grosse déception après cette grosse débauche d’énergie. Après quand vous prenez un peu de recul, que vous vous posez dans le vestiaire, il y a de la satisfaction parce qu’on est resté dans nos valeurs, on est resté dans notre projet de jeu et on a mis en difficulté cette équipe qui est au-dessus dans notre Championnat.

Où se situent principalement vos regrets ? 

Sur la deuxième période. Je pense qu’on peut tuer le match sur le poteau de David Pereira, Flo Sotoca en a aussi une qui finit à côté. Quand vous ne tuez pas le match contre ces grandes équipes quand l’opportunité vous en est donnée, on sait que sur la fin il peut y avoir un geste de talent, comme ce ballon millimétré de (Kylian) Mbappé.

On peut clairement dire que vous avez bougé le PSG…

Je n’ai pas la prétention de le dire. On a fait un combat de boxe, on a pris des coups et on en a rendu. On a joué une grosse équipe, on a essayé de faire du Lens, de continuer à faire ce que l’on fait depuis vingt mois. A savoir d’avoir un état d’esprit irréprochable, de faire les efforts, de courir les uns pour les autres. Si on est déjà dans ça, on sait que la qualité est présente pour mettre en difficulté certaines équipes. On a la déception de ne pas avoir offert les trois points à nos supporters qui les méritaient amplement.

On n’a pas forcément vu un grand PSG…

Il ne faut pas non plus minimiser le match des Parisiens. On ne peut pas dire qu’ils n’aient pas envie, on les a juste contrariés. En première mi-temps, ils ont des occasions et s’ils marquent ça fait peut-être 1 ou 2-0 et ce n’est pas le même match. En tout cas, je n’ai pas vu un adversaire qui a lâché, la preuve ils ont égalisé à la fin.

A titre personnel, vous sortez un grand match…

Il y a un très bon début de saison de ma part. Cela faisait quelque temps que j’étais un petit peu moins en réussite. Il y a des hauts et des bas dans une saison, mais le plus important est de rester soudé, d’avancer ensemble et de tirer le RC Lens vers le haut. On a prouvé qu’on était une famille, c’est ça le plus important.

Propos recueillis par Arthur LASSERON

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires