[J9] Amiens SC – OM : Un troisième but tel un diamant

Après la troisième victoire de la saison de l’Amiens SC face à l’OM (3-1), le 11 Amiénois vous livre les tops de la rédaction pour cette neuvième rencontre de la saison.

La double surprise sur la feuille de match

Annoncés tous deux forfaits en début de semaine puis plus qu’incertains la veille du match, Serhou Guirassy et Bakaye Dibassy ont finalement été alignés d’entrée par Luka Elsner. La douleur récurrente au mollet du premier, acteur majeur de l’attaque amiénoise vendredi soir, ayant pu être soignée in extremis. Quand l’entorse au genou du second, qui forme avec Aurélien Chedjou une charnière si complémentaire depuis le forfait du capitaine Gouano, s’est avérée moins grave que prévue. A moins que tout cela ne constitue un sacré coup de bluff du staff amiénois…

Une première historique

Amiens n’avait jamais battu l’OM sous l’ère moderne. Après quatre défaites en Deuxième Division lorsque le club phocéen payait ses déboires dans l’affaire VA-OM puis quatre autres depuis que l’ASC a accédé à la Ligue 1, les hommes de Luka Elsner ont enfin vaincu le signe indien. Et après avoir fait tomber l’ex-dauphin du championnat lillois et avoir accroché l’Olympique Lyonnais lors des précédentes journées, l’Amiens SC montre ainsi qu’il n’a plus aucun complexe face aux cadors du championnat. De quoi bomber le torse au bureau pendant ces 2 semaines de trêve internationale.

Un troisième but tel un diamant

S’il a mis du temps à arriver, les hommes de Luka Elsner ayant eu tant d’opportunités face au but en seconde mi-temps, le troisième but finalement inscrit dans les arrêts de jeu est assurément la plus belle réalisation amiénoise depuis le début de la saison. Tout a commencé par le grigri de Mathieu Bodmer pour servir Fousseni Diabaté, suivi d’un extérieur du gauche chirurgical pour Steven Mendoza, qui a ensuite fait preuve de sang froid. Ce qui lui a permis de mystifier à la fois Lucas Perrin et Steeve Mandanda et de sceller le résultat du match. Ce but est la conclusion idéale d’une prestation amiénoise de haut vol. On en redemande !

Cédric QUIGNON (avec l’ensemble de la rédaction)

À lire aussi : 

Bongani Zungu : « C’est un bel accomplissement »

Pierre Ménès : « Une épatante équipe d’Amiens »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *