[J7] Amiens SC – Rodez : les tops et flops

Amiens SC Bamba

Désireux de prendre un nouveau départ lors de la réception de Rodez, l’Amiens SC s’est finalement pris les pieds dans le tapis en concédant sa troisième défaite de la saison à domicile. La rédaction du 11 Amiénois vous présente ses tops/flops de cette rencontre de la 7ème journée de Ligue 2.

Les tops

Kader Bamba, la lueur d’espoir

Une semaine après avoir marqué sur coup franc en amical contre QRM, Kader Bamba a honoré sa première apparition en match officiel contre Rodez. Remuant, virevoltant et déjà tranchant, l’ailier prêté par le FC Nantes a été la seule lueur d’espoir de la rencontre. S’il en fait parfois un peu trop, étant même à la limite de chambrer son adversaire, le nouveau numéro 7 de l’Amiens SC est bien le seul joueur capable de faire la différence par le dribble, grâce à un coup de rein qui a souvent mis en difficulté Lucas Buades, le piston droit du RAF. Encore loin de son meilleur niveau physique, il a progressivement décliné au fil de la seconde période, parvenant tout de même à terminer la rencontre en étant encore l’un des plus dangereux.

[J7] Amiens SC – Rodez : les notes du match

Les flops

Les débuts contrastés de Dossevi et Pavlovic

Outre Kader Bamba, deux autres recrues récentes ont débuté la rencontre face à Rodez, en l’occurrence Mateo Pavlovic et Matthieu Dossevi. Si la présence du premier était attendue, ce n’était pas forcément le cas de celle du second. Absent lors du match amical contre QRM, l’ancien joueur de Metz et Toulouse n’avait plus disputé le moindre match depuis mai dernier. Plutôt intéressant dans ses mouvements avec et sans ballon, l’ailier de 33 ans est rapidement sorti sur blessure après une mauvaise réception au sol consécutive à un duel avec un défenseur ruthénois. Touché à la cheville, il pourrait déjà manquer le déplacement à Nîmes, samedi prochain. Déjà nerveux de son propre aveu en conférence de presse de veille de match, Mateo Pavlovic l’a tout autant été sur le terrain samedi soir. Après une première relance manquée, l’ancien joueur d’Angers est directement impliqué sur le but adverse.

Une animation offensive toujours aussi atone

Philippe Hinschberger l’a reconnu après la rencontre, il y avait Kader Bamba et les autres face à Rodez. Avec un premier tir cadré intervenu à la 92e minute de jeu, sur une frappe puissante mais sur le gardien de Tolu, l’Amiens SC a encore montré de grosses lacunes au niveau de son animation offensive. Titularisé pour la deuxième fois consécutive à la pointe de l’attaque, Aliou Badji a rendu une copie extrêmement neutre avec seulement 23 ballons touchés pour pas moins de 10 pertes de balle. Remplaçant au coup d’envoi, Adama Diakhaby a rapidement pris le relais de Matthieu Dossevi, sorti sur blessure, et n’a fait que confirmer ses difficultés du moment. Repositionné un cran plus haut dans l’attente de la première titularisation de Jessy Benet, Iron Gomis n’a jamais réussi à se situer et à influer sur le jeu de son équipe. La preuve en est avec les 24 petits ballons touchés, moitié moins que Rémy Boissier son homologue à Rodez. Quant à Jessy Benet, il est parvenu à en toucher 28 en seulement 27 minutes de présence.

Romain PECHON

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires