[J7] Amiens SC – Rodez : les notes du match

Amiens SC notes

Après s’être renforcé de belle manière dans ce mercato estival, l’Amiens SC de Philippe Hinschberger était attendu pour cette reprise de la Ligue 2, après la trève internationale. Et dans cette rencontre face à une équipe de Rodez mieux classée (11ème), seule la victoire pouvait satisfaire le club et les supporters picards. Malheureusement, les Ruthénois étaient trop forts pour des Amiénois qui, malgré un bon Bamba et la possession du ballon, n’ont pas encore trouvé la formule. Le 11 Amiénois vous livre ses notes du match. 

L’homme du match Amiens SC – Rodez

Kader Bamba (6) : Si l’Amiens SC n’a pas inscrit de but dans cette rencontre, ça n’est pas la faute du nouvel arrivant Bamba ! Il a malmené la défense ruthénoise avec sa vivacité, ses contrôles et ses dribbles. Il a obtenu de bons coups-francs en débordant sur le côté gauche ou dans l’axe. Il a même envoyé une jolie frappe au ras du poteau (38ème minute). Il a été l’homme le plus dangereux, le plus rapide et le plus technique ce samedi soir. Mais il n’a pas été aidé par ses coéquipiers.

Les notes du 11 Amiénois

Régis Gurtner (5) :  Régis Gurtner a réalisé un bel arrêt à la 19ème lors de la succession d’occasions ruthénoise lors de lequel il a été aidé par ses coéquipiers (2 ballons repoussés sur la ligne). Il a par ailleurs montré son sang-froid et sa technique sur un magnifique crochet face à Jordan Leborgne à la 23ème. Mais il n’a malheureusement pas su faire l’arrêt qu’il fallait face à l’ancien Camblysien Bradley Danger. Pas de 4ème clean sheet consécutif pour Régis Gurtner.

Mickaël Alphonse (4,5) : Micka Alphonse a joué un match correct, aussi bien en défense qu’en attaque. Cependant, le but vient de son côté et d’un très beau centre d’Obiang pour Danger. En début de match il a participé aux quelques mouvements amiénois vers l’attaque et combiné avec Mathieu Dossevi et Iron Gomis. Il a participé aux offensives désespérées de fin de match, mais ses centres n’ont pas trouvé le pied ni la tête décisive.

Mamadou Fofana (4,5) : On ne peut pas reprocher grand-chose à Mamadou Fofana dans ce match. Certes le but encaissé fait baisser la note de la défense amiénoise, mais dans l’ensemble, Fofana s’est montré assez sérieux, il n’a pas commis d’erreur manifeste. Doit améliorer ses relances toutefois. Il faudra faire encore un peu mieux la prochaine fois… au milieu ou en défense.

Matéo Pavlovic (4) : C’était une première sous ses nouvelles couleurs pour le Croate. Sur les premières minutes, on a senti un peu de tension pour le nouveau défenseur central amiénois, qui a eu quelques difficultés à se lancer et à réussir ses premières passes. Mais il a repris le dessus rapidement. Il a sauvé le ballon sur la ligne à la 19ème minute. Et si il n’a pas su arrêter Danger sur le but (loin au marquage), il s’est montré assez solide face aux attaquants. Devrait monter en puissance au fil des rencontres.

Harouna Sy (3,5) : Malgré un match où il a bénéficié du très bon Bamba dans son couloir, il n’a jamais su apporter la touche offensive qui lui avait manqué lors des matches précédents. Au niveau défensif, c’est encore un peu juste.

Mathis Lachuer (3,5) : Pas au niveau ce samedi soir ! Sa perte de balle, avec une très mauvaise relance à la 19ème minute de jeu aura eu le mérite de réveiller la Licorne en amenant une avalanche d’occasions de buts pour les Aveyronnais. Il s’en est alors fallu de très peu… En première période, il a tenté 2 tirs de loin, sans succès. Il a, entre autres, commis une grosse faute sur Leborgne à la 30ème qui a amené un coup-franc très dangereux pour Boissier. Il n’aura pas été à la hauteur au milieu avec ses 2 acolytes Lusamba et Gomis. Sorti à la 62ème et remplacé par Doums Fofana qui s’est créé une jolie occasion suite à une belle combinaison avec Benet.

Arnaud Lusamba (3,5) : Où est passé l’Arnaud Lusamba de la saison passée ? On espérait le revoir dans ce match face à Rodez, mais on l’a perdu, pour le moment. Il a débuté son match par quelques approximations dans les passes. Mais il a ensuite sauvé un ballon sur sa ligne à la 19ème minute, juste avant que Pavlovic ne l’imite une seconde plus tard. Il a joué assez bas sur le terrain, voulant être la rampe de lancement amiénoise. Mais il n’a pas réussi la mission qu’on lui avait donnée ce samedi soir. Il a quand même apporté le danger avec une superbe talonnade qui aurait pu être décisive pour Diakhaby en fin de match. Doit revenir à son meilleur niveau, et vite !

Arnaud Lusamba (Amiens SC) : « On tombe de haut »

Iron Gomis (3) : Iron Gomis a joué assez haut dans ce match, ce qui lui a permis de jouer une belle contre-attaque avec Mathieu Dossevi qui n’a malheureusement rien donné avant la demi-heure de jeu et conduit à la blessure de celui-ci. Il n’a pas vraiment réussi son match, que ce soit au niveau offensif (ballons perdus) ou défensif face à des Ruthénois très bons collectivement. Sorti à la 62ème et remplacé par Benet qui a montré qu’il pourrait faire du bien à l’équipe, quand il sera prêt.

Adama Diakhaby (2,5) : Remplaçant le malheureux Matthieu Dossevi dès la 35ème minute, il s’est montré dangereux 5 minutes après son entrée, s’approchant du but mais n’ajustant pas bien son centre. L’ancien Monégasque n’a pas réussi grand-chose dans ce match, oubliant de tirer quand cela était nécessaire, frappant au but sans faire peur au gardien ou perdant de nombreux ballons. Il aura quand même tiré après une bonne combinaison avec Tolu en toute fin de rencontre. Trop peu pour un ancien de Ligue 1. Bien trop peu.

Aliou Badji (3,5) : S’est procuré une belle occasion dès la 9ème minute sur une passe en profondeur, crochetant le gardien Mpasi, mais ne réussissant pas à tirer au but. Et puis c’est presque tout. Suppléé par Tolu à l’heure de jeu qui aura une première petite occasion de la tête à la 70ème puis une deuxième plus dangereuse à la 92ème en combinant avec Bamba. Ca n’était pas la fête des grands attaquants amiénois.

Philippe Hinschberger (4) : 

Le coach picard n’a pas réussi son pari face à Rodez. Le duo Gomis-Lachuer au milieu n’avait pas le coffre pour affronter de bons Aveyronnais. Les attaques ont été trop peu nombreuses, les tirs ont été des événements trop rares (3 seulement). Le milieu n’a pas su construire le jeu et servir les attaquants. Sur la blessure de Dossevi, il met beaucoup de temps à changer le joueur et Amiens prend le but à 10. Il n’a pas non plus su inverser la tendance à la mi-temps ni avec ses changements ) l’heure de jeu. Une soirée à oublier. Nîmes arrive et l’équipe a cruellement besoin de points.

Philippe Hinschberger (Amiens SC) : « C’est une désillusion de plus »

Le match (3,5) : 

Un match plutôt bien débuté par les Amiénois qui ont progressivement reculé après le premier quart d’heure. Les visiteurs ont vite été les plus dangereux et ont imposé leur tempo. Peu d’actions dangereuses pour les Amiénois, à cause d’une construction trop lente qui n’a jamais surpris les visiteurs. Malgré un retard d’un but à la mi-temps, les Amiénois n’ont jamais mis le feu à la rencontre. Ils ont à peine poussé en deuxième mi-temps. Un match qu’on oubliera vite.

Rodez (5,5) :

Il n’y avait qu’une seule équipe de Ligue 2 ce samedi soir à la Licorne. C’était le Rodez AF. Avec un jeu bien construit, des milieux et des attaquants qui se trouvaient facilement, on a vu un 11 qui a déroulé son jeu et mérité la victoire. Bravo à Rodez !

L’arbitre (4) : Nicolas Rainville a commis pas mal d’erreurs de jugement et d’appréciation. Le jeu s’est toutefois déroulé dans un bon esprit, avec relativement peu de mauvais coups.

Josué (avec R.P., V.R. et M.G.)

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article

S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Lolo corse
Lolo corse
4 mois il y a

3,5 pour Lachuer. C.est très bien noté Ç’est difficile de mettre une mauvaise note à quelqu’un que l’on aime bien Il mérite la plus mauvaise note.

gege-nnie
gege-nnie
4 mois il y a

4 pour Hinschberger , c’est sévère pour quelqu’un qui coach des chèvres , c’est quand même pas lui qui est sur le terrain , le pauvre , il essaye plusieurs schémas de jeu mais ça ne marche pas