[J7] Amiens SC – Grenoble : les notes des Amiénois

Loic Baratoux/FEP/Icon Sport

Grâce à un penalty obtenu par Mathis Lachuer, l’Amiens SC a su forcer le verrou face à Grenoble (1-0), pour s’offrir un succès propulsant le club picard à la tête du classement. Découvrez nos notes après cette rencontre de la 7ème journée de Ligue 2.

L’homme du match :

Formose Mendy (6,5) : Il est toujours là et bel et bien là ! Dans son style si caractéristique, à savoir tout en puissance et en anticipation, Formose Mendy a livré un gros match face à Grenoble. Intraitable sur le plan défensif (10 duels remportés au sol, 6 tacles, 3 dégagements et 2 interceptions), il s’est également attelé à apporter le surnombre dans la moitié de terrain adverse pour tenter de faire vaciller le bloc bas et compact des Isérois. De quoi faire le bonheur du public amiénois, heureux de le voir encore à l’oeuvre au mois jusqu’au mois de janvier.

Les notes :

Les satisfactions :

Mamadou Fofana (6) : Suspendu contre le Paris FC, Mamadou Fofana a pu refaire du jus et ça s’est ressenti dans ce match où la fatigue à fait son oeuvre au fil des minutes. Dans la même veine de Formose Mendy, il a livré le match typique d’un stoppeur qui ne laisse rien passer, ni le joueur ni le ballon. S’il dégage moins de puissance, il n’en reste pas moins tranchant dans ses interventions (7 interceptons, 4 tacles, 6 duels remportés au sol). Après un temps d’ajustement, il a plutôt bien contrôlé le virevoltant Bamba. Un match solide.

Régis Gurtner (6) : Les matches se suivent et se ressemblent pour Régis Gurtner. Une petite bourde dans la relance au pied, sans conséquence, et surtout les deux arrêts décisifs pour changer le cours du match. Le premier en tout début de match pour repousser la puissance volée de Bamba (12′), le second face au même joueur à l’entame du dernier quart d’heure. S’il a déjà été plus sollicité, à commencer par la semaine dernière au Havre, le capitaine amiénois a su sortir les arrêts nécessaires pour préserver le court et précieux avantage au tableau d’affichage.

Les déceptions :

Bande Amiens SC
Loic Baratoux/FEP/Icon Sport

Hassane Bande (3) : Pour sa première titularisation, Hassane Bandé fut clairement dans le dur. Dans un tout autre style qu’Aliou Badji, il a donné le sentiment d’avoir du mal à se situer dans ce dispositif à deux attaquants. Naturellement attiré par le couloir, il n’a que trop peu faire d’appels dans la profondeur et de courses verticales balles au pied. Remplacé avant même l’heure de jeu par Ange Chibozo, il n’aura touché que 18 ballons. Le tout en ayant perdu la majorité de ses duels (3/7).

Jérémy Gélin (4,5) : De son propre aveu, l’ancien Rennais a fait « un match de merde ». Ciblé par un marquage individuel, Jérémy Gélin n’a jamais réussi à s’en défaire pour se donner de l’air et surtout du temps pour assurer la première relance amiénoise. Emoussé, il a aussi perdu pas mal de ballons sur des passes simples à deux mètres, ce qui n’était pas sans rappeler sa première mi-temps ratée contre Annecy. Remplacé par Mathis Lachuer (58′), il sort pour une alerte aux ischios.

Romain PECHON avec l’ensemble de la rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *