[J6] Niort – Amiens SC : les tops et flops

Amiens SC Niort
@Chamois Niortais

Désireux de poursuivre la série en cours, les Amiénois n’ont pu faire mieux que de partager les points avec Niort samedi soir. La rédaction du 11 Amiénois vous présente ses tops/flops de cette rencontre de la 6ème journée de Ligue 2.

Les tops

La défense reste imperméable

L’Amiens SC vient d’enchaîner un troisième match sans encaisser de but, une première depuis cinq ans. Après avoir encaissé la bagatelle de huit buts lors des trois premières journées, l’arrivée de Mamadou Fofana et son association avec Formose Mendy ont fait du bien. Ajoutez à cela Mickael Alphonse et Harouna Sy qui font le job défensivement sans oublier Régis Gurtner, auteur de six arrêts samedi, et vous obtenez une défense solide sur laquelle peut s’appuyer Philippe Hinschberger. Les joueurs font les efforts, compensent les erreurs des partenaires. Ce sont des attitudes qu’on ne voyait pas en début de saison. Espérons que cette solidité retrouvée permette aux joueurs offensifs de se libérer un peu plus devant. L’équilibre reste fragile mais cela va dans le bon sens.

Amiens SC : Philippe Hinschberger souhaite un milieu d’ici mardi

Les flops

Offensivement, l’Amiens SC n’existe pas

Les Amiénois n’ont pas cadré un seul de leurs tirs samedi soir face à Niort. Les hommes de Philippe Hinschberger ne sont jamais parvenus à apporter le danger dans la surface adverse. Seul Aliou Badji a trouvé le montant de Braat sur la seule demi-occasion qu’il était parvenu à s’octroyer. Akolo, Papeau et Badji n’ont jamais combiné ensemble tandis qu’Arnaud Lusamba et Mamadou ont cruellement manqué de précision pour espérer quelque chose. Les rentrées de Tolu, Diakhaby ou Ciss n’ont absolument rien changé. L’Amiens SC enchaîne un deuxième match sans inscrire le moindre but. Après le secteur défensif en début de saison, c’est au tour du secteur offensif d’être en crise. L’entraîneur de l’Amiens SC avoue qu’il « faut être moins indigent dans notre partie offensive. Soit il faut que je réfléchisse différemment, soit il faut que l’on fasse autre chose. Mais franchement, des matches comme ça, ça ne reste pas dans les annales. » À lui de trouver des solutions pour redonner de l’allant à son secteur offensif. Cela passera peut-être par un recrutement d’ici mardi.

Le manque d’ambition 

Si elle est encore perfectible, cette équipe est sur le papier tout a fait capable de bien figurer dans ce championnat. Pas moins de six joueurs ayant pris part à la rencontre hier soir ont déjà évolué en Ligue 1. Après une année de transition, les dirigeant amiénois avaient promis l’arrivée d’un nouveau projet incarné par l’arrivée de Philippe Hinschberger. Pourtant, l’équipe s’est affaiblie durant ce mercato et, après six journées, elle n’est toujours pas prête ni complète. Les erreurs de casting et de timing se répètent inlassablement. De plus, le manque de leadership au sein de cette équipe se fait cruellement ressentir. Le poids du brassard semble peser sur Arnaud Lusamba qui n’a plus le même rendement que la saison passée tandis que Régis Gurtner et Mickael sont les deux seuls joueurs d’expérience. Bien trop peu pour influer sur la jeunesse et l’inexpérience de leurs coéquipiers. Finalement, le navire Amiens SC semble naviguer en eaux troubles sans capitaine à son bord. Ce manque d’ambition est largement symbolisé par la déclaration d’après match de Formose Mendy : « On passe de seizième à quinzième, c’est un bon point. » Non, après trois saisons passées en Ligue 1, l’Amiens SC ne peut se satisfaire de prendre un point à Niort sans cadrer la moindre frappe. Le club qui fête ses 120 ans cette année et les supporters méritent mieux.

Philippe Hinschberger (Amiens SC) : « On doit perdre ce match »

Valentin ROSE

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires