[J5] Le Havre – Amiens SC : les tops et flops

Amiens SC Tolu
Maxime Le Pihif/FEP/Icon Sport

Alors que l’on pensait l’Amiens SC sur une pente ascendante après le succès contre Bastia (3-1), les Picards ont livré leur plus mauvais match de la saison au Havre (1-1). Néanmoins, les hommes de Philippe Hinschberger ne sont pas rentrés bredouilles de Normandie. Découvrez nos tops et flops après cette rencontre de la 5ème journée de Ligue 2.

Les tops

La capacité à ne pas perdre même dans le dur

C’est sans doute le seul enseignement positif à retenir du déplacement au Havre. A défaut d’avoir livré un match cohérent, l’Amiens SC a su ne pas perdre en ramenant un point qui a le mérite d’entretenir la série d’invincibilité. Pourtant, les Picards pouvaient difficilement rêver meilleur scénario avec cette rapide ouverture du score de Tolu Arokodare, sur la toute première offensive samarienne de la rencontre. En dépit d’une entame encore une fois très poussive, ce but aurait dû libérer les visiteurs. Ce ne fut pas le cas. Le reste de la rencontre s’apparentait à une véritable attaque-défense, obligeant Régis Gurtner à réaliser plusieurs arrêts réflexes. Le tout jusqu’à cette logique égalisation de Jamal Thiaré à vingt minutes du terme. Quoi qu’il en soit, Amiens est quatrième avec un seul point de débours sur le leader après le premier mois de compétition.

Gurtner a encore retardé l’échéance

S’il n’avait pas su faire la différence à Metz, lors de la défaite inaugurale de l’Amiens SC, Régis Gurtner a évité un deuxième revers au Havre. Alors que le navire amiénois prenait l’eau de toute part, il a maintenu celui-ci à flot en réalisant plusieurs arrêts décisifs, principalement sur la reprise de volée de Casimir (17′) et cette lourde frappe d’Aliou (71′). Dans la lignée de son excellent début de saison, il est plus qu’une simple bouée de sauvetage pour une formation amiénoise encore beaucoup trop inconstante d’un match à l’autre, voire même au sein d’une même rencontre.

Les flops

Le plus mauvais match de la saison

Dominé pendant l’entièreté du match, l’Amiens SC peut s’estimer heureux d’avoir sauvé le point du nul, même si l’égalisation havraise a mis du temps à intervenir. En effet, les Amiénois furent incapables de poser le pied sur le ballon, ne faisant que courir après celui-ci comme l’atteste la possession de balle (61/39). Rarement dans la moitié de terrain adverse, les Picards ont finalement frappé quatre fois au but, dont deux fois dans les dix dernières minutes et alors que le HAC avait relâché son étreinte. Acculés devant leur propre surface de réparation, les joueurs de Philippe Hinschberger n’ont pas été à la hauteur du défi technique proposé par ceux de Luka Elsner. Tout simplement.

Des attaquants « fantômes »

S’ils sont tous les deux impliqués sur l’unique but amiénois de la rencontre, Aliou Badji et Tolu Arokodare ont traversé ensuite la rencontre tels des fantômes. Pas toujours connectés au bloc équipe quand il s’agissait de défendre, ils ont également manqué de réactivité à la récupération du ballon pour faire des appels et ainsi proposer des solutions à leurs coéquipiers. Remplacé avant même l’heure de jeu, Tolu Arokodare n’aura touché que 14 ballons pour pas moins de sept pertes de balle. Quant à Aliou Badji, il n’a guère fait mieux avec pourtant 20 minutes supplémentaires sur le terrain (22 ballons joués). La menace fantôme.

Romain PECHON avec Benjamin HERMEL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *