[J38] Nancy – Amiens SC : les notes du match

Amiens SC notes

C’était la dernière rencontre de cette saison 2020-2021 au stade Marcel Picot de Nancy où les Amiénois avaient pour mission de se faire plaisir, de jouer au football sans pression et de préparer la prochaine saison de Ligue 2 BKT. C’est ce qu’ont fait les Picards dans un match où ils ont marqué deux buts. Le 11 Amiénois dresse le bilan des joueurs pour vous. 

L’homme du match Amiens SC – Niort

Stephen Odey (7) :

Auteur d’un joli doublé, ces cinquième et sixième buts de la saison, Stephen Odey est naturellement l’homme du match. En l’espace de deux minutes, à cheval sur les deux mi-temps, l’international nigérian a pensé offrir un beau cadeau d’adieu à l’Amiens SC. Si irrégulier durant la saison, l’attaquant prêté par Genk a attendu la dernière journée pour inscrire ses deux premiers buts à l’extérieur. Remplacé par Cheick Timité, qui a sans doute disputé lui aussi son dernier match avec le club picard.

L’Amiens SC repris sur le fil à Nancy

Les notes du 11 Amiénois

Régis Gurtner (5) : 

Peu sollicité en première période, même si la maîtrise collective était lorraine, Régis Gurtner a eu bien plus de travail au retour des vestiaires. Attentif sur plusieurs coups francs de Bassi, il a également réalisé deux belles sorties dans les pieds adverses. Malheureusement, il est trop court pour repousser le coup de tête de Wooh dans le temps additionnel. Pas décisif mais pas responsable.

Youssouf Assogba (5) : 

Deux mois et demi après son dernier match, Youssouf Assogba a rendu une copie honorable contre Nancy. Peu souvent bousculé dans le domaine défensif, il a manqué de précision dans l’autre moitié de terrain. Pas toujours bien positionné, il n’a que trop peu combiné avec Adama Diakhaby, rapidement recentré pour peser sur la défense centrale lorraine.

Alexis Blin (6) : 

Repositionné en défense centrale, en raison des absences de Wagué, Opoku et Lomotey, Alexis Blin a tenu la baraque au côté de la jeune garde amiénoise. Profitant d’une bonne lecture de jeu, le capitaine amiénois a misé sur l’anticipation pour contrôler le grand gabarit de Scheidler. Impuissant sur les deux buts encaissés sur coups de pied arrêtés.

Alexis Blin (Amiens SC) : « On termine à notre place »

Valentin Gendrey (5) : 

Unique rescapé de l’habituelle défense, Valentin Gendrey a tenu son rang pour ce dernier match de la saison. Confirmant sa montée en puissance, le latéral droit de formation n’a que très rarement été pris en défaut. Un peu plus en difficulté suite à l’entrée de Yanis Barka, il est pris à l’épaule dans un duel ponctué par une bonne sortie dans les pieds de Régis Gurtner.

Nathan Monzango (4) : 

Positionné à gauche suite au forfait de Racine Coly, Nathan Monzango a démontré qu’il était avant tout un défenseur central. Hésitant dans son positionnement, il a eu toutes les peines du monde à contrôler Grégoire Lefebvre, le piston droit de l’ASNL. Fort heureusement pour lui, il a pu compter sur la contribution bienvenue de Jayson Papeau, positionné très bas en phase défensive.

Mathis Lachuer (6) :

Il avait promis de tout donner pour ce dernier match de la saison, il n’avait pas menti. A l’origine du premier but amiénois, avec une récupération haute et autoritaire dans le rond central, Mathis Lachuer a beaucoup couru, disputé de nombreux duels (14) et globalement sonné la révolté quand l’ASC était dominé dans les grandes largeurs par son adversaire. La belle promesse de cette fin de saison même s’il y a encore beaucoup de domaines à perfectionner.

Iron Gomis (5) :

Passeur sur le deuxième but de Stephen Odey, Iron Gomis a livré un match sérieux pour sa dernière apparition de la saison. S’il a parfois eu du mal à cadrer son adversaire en début de match, il est monté en puissance au fil des minutes. Troisième joueur de champ le plus utilisé par Luka Elsner et Oswald Tanchot, il est clairement la révélation de la formation amiénoise.

Sambou Yatabaré (5) : 

L’expérimenté milieu de terrain passé par Caen et Monaco sauve très clairement son match par sa passe décisive pour Stephen Odey juste avant la mi-temps. Avant et après ce geste décisif, il a fait preuve d’un déchet technique assez ahurissant pour un joueur professionnel. Clairement en manque de rythme, il a progressivement peiné à faire le repli défensif jusqu’à sa sortie à la 65e minute.

Jayson Papeau (5) : 

Un match ingrat dans un rôle hybride, Jayson Papeau a principalement défendu pour cette ultime rencontre de la saison. Au soutien de Nathan Monzango, il avait pour mission de cadrer Grégoire Lefebvre et de l’empêcher de prendre de la vitesse. Souvent pris à défaut dans la première demi-heure, il a progressivement corrigé le tir en laissant de moins en moins d’espace à son adversaire. A la récupération du ballon, il a tenté de donner de la vitesse au jeu. Souvent en vain. Remplacé par Abou Ouattara qui gâche une balle de break en fin de match.

Adama Diakhaby (4) : 

Dans le sillage de ses dernières sorties, Adama Diakhaby a fait preuve de beaucoup de bonne volonté face à Nancy. Malheureusement, l’attaquant a souvent été rattrapé par un gros déchet technique, à l’image de la grande majorité des acteurs en première période. Toutefois, sa pointe de vitesse a fait planer une menace incessante sur la défense adverse. Remplacé par Chabel Gomez, à l’origine du contre galvaudé en fin de rencontre.

Oswald Tanchot (6) : 

Privé de nombreux titulaires, Oswald Tanchot a dû constituer une défaite extrêmement expérimentale pour ce dernier match de la saison. Comme attendu, il a fait le choix de redescendre d’un cran Alexis Blin pour encadrer la jeunesse (Assogba, Gendrey, Monzango). Pour tenir le choc, il a renforcé son milieu avec la titularisation de Sambou Yatabaré. Devant, il a donné la préférence à Stephen Odey, auteur d’un doublé. A 2-1, il a misé sur des joueurs rapides (Gomez, Ouattara) pour tenter de faire une différence définitive en contre-attaques. Un plan qui aurait pu se dérouler à merveille.

Oswald Tanchot (Amiens SC) : « On a donné une bonne image jusqu’à la fin »

Le match (4) : 

Après un premier acte d’une incroyable pauvreté technique, la deuxième mi-temps a au moins eu le mérite d’être palpitante. Menés de deux buts dès le retour des vestiaires, les Lorrains ont jeté toutes leurs forces dans la bataille pour tenter de revenir dans le match. Finalement, c’est grâce à des décisions arbitrales assez contestables que le match a basculé vers un partage des points somme toute assez logique.

Nancy (5) :

En grande difficulté sur la phase aller, Nancy a mis les bouchées doubles sur la deuxième partie de saison. Désireux de préserver une place dans le top 10, les hommes de Jean-Louis Garcia se sont arrachés jusqu’à la dernière seconde en dépit d’un enjeu extrêmement limité. Comme à Amiens, ce match marquait vraisemblablement la fin d’une ère pour les Lorrains, puisque le coach et de nombreux joueurs sont sur le départ.

Jean-Louis Garcia (Nancy) : « Incroyable d’être mené 2-0 à la 47e »

L’arbitre (3) :

Fort heureusement pour le sort du championnat, Monsieur Palhies et ses assistants n’étaient pas en charge d’un match à enjeu pour cette dernière journée de championnat. Si les Lorrains peuvent contester l’intervention de Mathis Lachuer sur le premier but amiénois, les Picards n’ont toujours pas digéré les deux corners inexistants accordés à leurs adversaires. Bref, les vacances tombent à pic pour le trio arbitral.

Romain PECHON

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Amiens SC Alexis Blin

Alexis Blin (Amiens SC) : « On termine à notre place »

Amiens SC Tanchot

Oswald Tanchot (Amiens SC) : « Le top 10 était l’objectif ! »