[J37] Amiens SC – Niort : les notes du match

L’Amiens SC se devait de l’emporter ce samedi soir face à Niort pour son dernier match à domicile afin de s’assurer la meilleure place possible au classement de la Ligue 2 BKT. Mais au quart d’heure de jeu, l’arbitre a renvoyé un joueur amiénois aux vestiaires, ce qui a fortement contrarié les intentions picardes. Le 11 Amiénois dresse le bilan des joueurs pour vous. 

L’homme du match Amiens SC – Niort

Alexis Blin (5) : 

Le capitaine Alexis Blin a encore été présent partout sur le terrain, tantôt en attaque avec une jolie frappe au but, tantôt au milieu et en défense, commettant parfois des fautes et assurant un pressing haut. S’il n’a pas réalisé le match de sa carrière, il a tout donné et couru des kilomètres. Il mérite d’être notre homme du match, même s’il n’avait pas grande concurrence ce samedi soir.

Les notes du 11 Amiénois

Régis Gurtner (4,5) : 

De retour dans le 11 amiénois, Régis Gurtner était très attendu par les supporters et les observateurs du club. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la légende amiénoise a été ménagée par des visiteurs niortais peu dangereux. Première véritable alerte à la 68ème minute et un joli plongeon pour repousser le danger venu d’un centre. Il a encore assuré pendant les arrêts de jeu sur une frappe de Boutobba. Bon retour du portier amiénois.

Amiens SC : Régis Gurtner au repos pour « raisons personnelles »

Mickaël Alphonse (4) : 

Fidèle au poste, Mickaël Alphonse a été présent sur le côté gauche de la défense, suppléant un Racine Coly suspendu. Il a ainsi laissé sa place habituelle à Rafael Bandeira. Auteur de quelques montées et de quelques tirs, il aurait bien aimé marquer et délivrer les siens. Ce sera pour la prochaine fois.

Emmanuel Lomotey (4) : 

Abonné au 11 de départ amiénois ces dernières semaines avec les absences conjuguées de Wagué et Opoku, il a encore fait le job ce samedi soir face à une timide équipe niortaise. Match correct alors qu’il était très incertain jusqu’au coup d’envoi.

Valentin Gendrey (4) : 

Il est l’un des jeunes Amiénois du centre de formation a avoir le plus participé aux matches cette saison. Encore présent au coup de sifflet de l’arbitre ce samedi soir, il n’a pas eu à forcer son talent en défense centrale puis au poste de latéral droit après la sortie de Rafael Bandeira.

Valentin Gendrey (Amiens SC) : « J’espère être dans les plans l’année prochaine »

Rafael Bandeira (4) : 

Il était la principale surprise de cette composition, lui qui avait besoin d’expérience en professionnel. Malheureusement, et malgré une assez bonne première mi-temps, il a quitté ses coéquipiers sur blessure à la 50ème minute. Remplacé par un autre jeune issu de la formation amiénoise : Nathan Monzango, qui a réalisé une bonne prestation aux côtés d’Emmanuel Lomotey.

Iron Gomis (4) :

Moins performant depuis quelque temps, Iron Gomis se devait de réaliser une belle performance ce samedi soir mais son match du jour n’a pas été exceptionnel comme pour la plupart de ses coéquipiers. Certainement un peu usé après un mois d’avril dantesque. Vivement la fin de la saison !

Arnaud Lusamba (non noté) : 

Arnaud Lusamba aurait pu être l’homme de ce match, et d’une certaine façon il l’est un peu devenu, sa sortie prématurée ayant donné une drôle de tournure à ce match, dès le quart d’heure de jeu. Auteur d’un pied haut sur Olivier Kemen, il a vite quitté les siens pour ce qui sera son dernier match de la saison sous les couleurs amiénoises. Quelle tristesse de le voir terminer la saison ainsi, lui qui avait régulièrement obtenu les lauriers de la rédaction et des lecteurs du 11 Amiénois depuis trois mois !

Jayson Papeau (4) : 

Il a été l’un des Amiénois à frapper le plus au but et à provoquer. Sans grande réussite. Dans un match où Amiens s’est retrouvé sur le reculoir, il n’a pas forcément eu le loisir de faire parler ses qualités. Remplacé par le jeune Mathis Lachuer en fin de partie.

Adama Diakhaby (4) : 

La recrue hivernale a joué quasiment tous les matches depuis son arrivée en Picardie. Ce soir, il a pu tirer les corners, en raison de l’absence précoce de l’habituel préposé aux coups de pied de coin. Il n’a malheureusement pas eu grande réussite dans cet exercice. Remplacé par Stephen Odey à l’heure de jeu. Doit mieux faire vu son potentiel.

Cheick Timité (3) :

Cheick Timité était seul en pointe dans le schéma du jour. Il a frappé au but sur un ballon en profondeur à la 31ème et a essayé de se montrer présent. Mais il a été assez peu trouvé dans la zone de vérité. Remplacé par Abou Ouattara à la 64ème minute.

Oswald Tanchot (5) : 

Oswald Tanchot avait aligné un 11 assez classique, avec le retour de Régis Gurtner. Seule véritable surprise, la présence du jeune Bandeira, en raison de l’absence d’Alphonse à droite, remplaçant un Coly suspendu de l’autre côté du terrain. Mais la tournure du match, avec l’expulsion rapide du maître à jouer Arnaud Lusamba, n’a pas permis aux siens de livrer une partie pleine, d’autant que Niort était plutôt limité.

Oswald Tanchot (Amiens SC) : « On n’a pas pu aller de l’avant »

Le match (2) : 

Ce n’était pas le match de l’année entre une équipe venue prendre un point pour assurer son maintien et une équipe amiénoise qui ne jouait plus rien et qui a été rapidement réduite à 10. Le commentateur du match diffusé sur beIN sports s’est beaucoup ennuyé et était souvent sans mot lorsqu’il devait rendre compte du match lors du multiplex. Certains appellent ça une purge, et force est de constater que nous sommes d’accord avec ce qualificatif. Une belle purge. La dernière à la maison. Encore une la semaine prochaine en Lorraine ?

Un match nul sur tous les plans pour l’Amiens SC

Niort (3,5) :

Niort voulait un point et Niort a eu son point. Et ne méritait pas beaucoup plus, tant les offensives des visiteurs ont été peu nombreuses. Un point qui satisfait tout le monde. Pour le spectacle, on repassera.

Sébastien Desabre (Niort) : « Déçu par rapport à la physionomie »

L’arbitre (5) :

Le carton rouge de Jérémy Stinat a été le seul fait marquant de ce match joué sur un faible rythme. Ce carton rouge a influé sur le reste de la rencontre qui n’a pas connu de vrai temps fort, chaque équipe se contentant du match nul. Quelques cartons jaunes sont venus distraire les quelques centaines de spectateurs du match. On s’est amusé comme on a pu dans ce match.

Josué (avec R.P. et V.R.)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.