[J35] Ajaccio – Amiens SC : les notes du match

L’Amiens SC se devait de prendre au moins un point pour continuer sa remontée au classement de la Ligue 2 BKT après une victoire tardive face à Valenciennes. Les Amiénois ont joué sans complexe et ont emporté un point mérité face à une équipe corse plaisante à voir jouer. Le 11 Amiénois vous propose son habituel bulletin de notes.

L’homme du match Ajaccio – Amiens SC

Jayson Papeau (6) : 

Le milieu amiénois était de retour dans le 11 de départ pour la première fois depuis un petit moment. Et bien en a pris à Oswald Tanchot car Papeau était dans tous les bons coups offensifs en première période, trouvant Timité en profondeur dès la 11ème minute d’un bel extérieur du droit. Sur l’action du but, il dévie le centre de Coly de la tête pour Timité. Puis il met un caviar (une balle de 2-0) quelques instants plus tard à Coly aux 6 mètres. Il était partout notre Jayson ! Moins en vue en seconde période, il a pris un nombre de coups impressionnant tout au long du match. Mention bien pour le numéro 26 amiénois, désigné homme du match pour la première fois de la saison.
L’Amiens SC arrache le nul en toute fin de rencontre

Les notes du 11 Amiénois

Yohann Thuram-Ulien (4) : 

Yohann Thuram a eu peu de choses à faire dans ce match, stoppant superbement une frappe au second poteau à la 20ème minute. Il n’a rien pu faire sur le généreux penalty accordé à Courtet à la 35ème. Il n’a rien pu faire non plus face au rapide Moussiti-Oko en seconde mi-temps. Un match difficile et frustrant pour lui.

Valentin Gendrey (5) : 

Revenu dans le 11 après sa blessure, il a joué sur toute la largeur de la défense ce samedi soir, commençant par la droite, puis au centre et même sur la gauche en fin de match. Il a été pris de vitesse sur le but de Moussiti-Oko, aux côtés de son compère Monzango. Il a néanmoins réalisé une assez bonne prestation dans l’ensemble, même s’il a déjà été meilleur dans la relance. Retour correct.

Emmanuel Lomotey (5) : 

Sonné par le coup de bras de Moussiti-Oko dès la 3ème minute, il a été plutôt solide dans ce match, faisant notamment un beau sauvetage de la tête suite à un centre dangereux dans la surface de Barreto à la 21ème minute. Il a essayé d’allonger le jeu, alertant les attaquants en profondeur. Match satisfaisant de la part de l’international ghanéen qui est le patron de la défense amiénoise depuis 3 matches.

Nathan Monzango (4) : 

Rapidement « dans le game » avec un avertissement dès la 6ème minute, Nathan a fait un bon match dans l’ensemble, se montrant solide face aux attaquants corses. Malheureusement, il ne peut empêcher Moussiti-Oko de marquer au retour de la pause sur un joli contre. Remplacé par Alexis Blin à un peu plus de dix minutes du terme.

Amiens SC : Nathan Monzango de retour sur le devant de la scène

Racine Coly (4) : 

Du mieux pour Racine Coly qui est à l’origine du premier but et qui a failli doubler le score à la demi-heure de jeu alors qu’il était en position de numéro 9.  Du mieux dans sa prestation du jour, mais il doit faire encore mieux, lui qui évoluait à Nice au niveau supérieur il y a peu.

Iron Gomis (4,5) :

Un match assez neutre et terne pour l’habituel titulaire de l’entrejeu, aligné aux côtés de Mathis Lachuer dans un double-pivot. S’il n’a pas commis d’erreurs, Iron Gomis n’a pas non plus pesé sur la tonalité de la rencontre. Remplacé par Arnaud Lusamba, auteur d’une bonne entrée en faisant preuve d’une réelle justesse technique alors que l’Amiens SC se cassait les dents sur le bloc défensif corse.

Mathis Lachuer (4,5) : 

Encore un match titulaire pour le jeune Lachuer. Alors qu’il avait été l’un de ceux qui avaient animé le jeu amiénois à la Licorne cette semaine, Mathis Lachuer a été nettement moins en vue en Corse. Auteur d’une toute petite faute sur Youssouf amenant le penalty, il a essayé de distribuer et de relancer le jeu, mais cela était plus difficile sans la présence d’Arnaud Lusamba et Alexis Blin à ses côtés. Il a quand même été très présent dans le combat physique, avec notamment une altercation avec un Barreto provocateur en fin de rencontre. Remplacé par Chabel Gomez, tout proche de s’offrir une deuxième passe décisive consécutive.

Cheick Timité (5,5) : 

Nommé capitaine en l’absence de Gurtner et Blin, il a été l’attaquant le plus dangereux ce samedi soir. Et quel but inscrit par Cheick Timité ! Après un centre de Coly, bien dévié de la tête de Jayson Papeau, Cheick s’est détendu pour frapper au but et tromper le malheureux Benjamin Leroy à la 25ème minute de jeu. Il s’est encore montré dangereux en seconde mi-temps, frappant au but depuis la surface de réparation. Cheick termine plutôt bien cette saison. Doit continuer dans cette voie.

Abou Ouattara (4) :

Assez peu en vue dans ce match, avec un seul tir à la 50eme frôlant le montant droit de Benjamin Leroy, Ouattara a eu du mal à marquer des points dans ce match, malgré toute sa bonne volonté. Bilan du jour : peut mieux faire. Remplacé par Mickaël Alphonse, qui n’a pas vraiment eu l’occasion de se mettre en évidence.

Stephen Odey (3) :

Trop peu en vue dans ce match, il est présent à l’origine du second but ajaccien, revenant défendre mais laissant passer son adversaire qui donnera la passe décisive à Moussiti-Oko. Doit mieux faire en cette fin de saison. Remplacé par Adama Diakhaby, d’abord malheureux sur un service de Chabel Gomez, puis véritable héros avec sa splendide égalisation dans le temps additionnel.

Oswald Tanchot (6) : 

Pour son 2ème match de la semaine sur le banc amiénois, le coach a aligné, comme il l’avait annoncé, un 11 remodelé et très jeune avec une moyenne d’âge de 22 ans, ce qui a surpris nombre d’observateurs et de supporters. Malgré tout, l’équipe a affiché un beau visage et les entrants en fin de match ont apporté ce qu’il a manqué en seconde période : l’efficacité grâce au superbe premier but de Diakhaby.

Oswald Tanchot (Amiens SC) : « Ce match nul démontre un état d’esprit »

Le match (6) : 

Un match assez plaisant à suivre, avec 4 buts inscrits, dont 2 pour les Amiénois qui n’avaient plus inscrit le moindre but à l’extérieur depuis 5 rencontres. Un scénario qui ressemble à celui de mardi avec l’ouverture du score amiénoise et une décision qui s’est faite sur un but des Picards dans les arrêts de jeu. Un match à rebondissements avec le carton rouge de Moussiti-oko qui a fait basculer la rencontre à l’heure de jeu.

Ajaccio (5) :

Ajaccio et Amiens sont 2 équipes qui jouent désormais pour le plaisir puisqu’elles ont quasiment assuré leur maintien en Ligue 2. Les Corses ont donc débuté la rencontre sur un bon rythme, avec un bel engagement, mais ils ont été assez peu dangereux. Ils ont toutefois été plus menaçants en fin de 1ère période et au retour de la pause. Ils ont ensuite su faire le dos rond en infériorité numérique face à une équipe amiénoise qui a toujours des difficultés à faire le jeu. Les Corses ont beaucoup joué la montre en fin de match, mais le temps additionnel a encore une fois été bénéfique à nos heureux Amiénois.

L’arbitre (4) :

Monsieur Abed a vite distribué des cartons dans ce match (Moussiti-Oko 3ème et Monzango 7ème), mais il a bien tenu les 22 hommes, parlant régulièrement avec eux. Cela dit, le penalty sifflé est très généreux, Youssouf aimant visiblement les plongeons dans les piscines et dans les 16 mètres amiénois (au contact de Lachuer). Il a été assez sévère avec Moussiti-Oko à l’heure de jeu avec un 2ème jaune entrainant son expulsion. Monsieur Abed a donc eu beaucoup d’influence sur le résultat et la physionomie de la rencontre. Peut-être un eu trop.

Josué (avec R.P. et V.R.)

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.