[J34] Amiens SC – Valenciennes : les notes du match

Après la grosse désillusion vécue à Chambly samedi dernier, l’Amiens SC se devait de l’emporter pour assurer au plus vite son maintien en Ligue 2 BKT. Et la réception de Valenciennes a été l’occasion de « se remettre à l’endroit », même si tout n’a pas été parfait. Le 11 Amiénois dresse le bilan des joueurs pour vous. 

L’homme du match Amiens SC – Valenciennes

Arnaud Lusamba (6) : 

Buteur après l’heure de jeu, grâce à un penalty parfaitement tiré, Arnaud Lusamba a réalisé dans l’ensemble une belle prestation. Il est à l’origine des 2 premiers cartons du match, pour VA avec une faute sur lui à la 18eme minute et pour lui après une grosse faute sur un défenseur. Toujours très adroit dans ses dribbles, il s’est montré très disponible, orientant le jeu partout sur le terrain et menant le premier rideau défensif comme un mort de faim. Il a terminé cuit, provoquant encore un carton pour Doukouré sur sa dernière action. Le régulateur du jeu offensif amiénois, avec Alexis Blin un cran plus bas.

L’Amiens SC décroche son maintien au forceps !

Les notes du 11 Amiénois

Yohann Thuram-Ulien (5) : 

Si le retour de Yohann Thuram n’avait pas été une grande réussite face à Chambly avec 2 buts encaissés, il a écœuré en première mi-temps les attaquants du Nord, Baoutaou et Guillaume devant lesquels il a réalisé un sauvetage et une superbe sortie dans les pieds aux 16 mètres, en l’espace d’une minute. Auteur d’une faute inutile en fin de rencontre, provoquant le penalty qui a amené l’égalisation, il aurait pu faire perdre le bénéfice de la victoire aux siens. Mais c’était sans compter sur une fin de match folle. Heureux Yohann Thuram.

Amiens SC : Régis Gurtner au repos pour « raisons personnelles »

Mickaël Alphonse (5) : 

Auteur du second but qui a libéré les Amiénois dans le temps additionnel, sur un centre de Lachuer prolongé par Blin, Mickaël Alphonse a fait preuve de détermination. Auteur d’un très bon centre pour le très acrobatique Lomotey en début de match, il a eu toutefois un peu de mal à retrouver tout l’allant qui était le sien avant le mois d’Avril. A revoir dès samedi.

Emmanuel Lomotey (5) : 

Auteur d’un retourné acrobatique en position d’attaque après le quart-d’heure de jeu, le Ghanéen semble être monté en puissance par rapport au match de Chambly. Souvent bien placé, il n’a cependant pas pu, avec son compère Monzango, empêcher Boutoutaou de tirer au but à la demi-heure. Une bonne prestation à confirmer en cette fin de saison puisqu’il devrait être un titulaire indiscutable en défense centrale.

Nathan Monzango (5) : 

Après sa terne prestation contre Clermont et son séjour sur le banc contre Chambly, Nathan Monzango a retrouvé un bon niveau lors de cette rencontre. Le défenseur de 19 ans a été impérial et aura contribué au succès amiénois., même si l’attaque valenciennoise n’a pas été des plus efficaces ni très dangereuse sur la pelouse de la Licorne. Mais malgré tout, Nathan Monzango boucle une solide performance, à l’image de son intervention salvatrice à la 70eme après un jeu combiné aux abords de la surface amiénoise. Un match plein pour lui, ponctué par les trois points.

Nathan Monzango (Amiens SC) : « Je savais qu’on allait gagner »

Racine Coly (3) : 

Pour un joueur qui a disputé deux matchs de coupe d’Europe cette saison, son rendement est loin des attentes escomptées. Durant la rencontre, on ne l’a quasiment pas vu offensivement, mais lorsqu’il l’a été (90eme), il s’est fait subtiliser le ballon qui a amené le contre valenciennois et le penalty concédé par Thuram. Une perte de balle qui aurait pu avoir de lourdes conséquences sur le match si le score en était resté là.

Alexis Blin (6) : 

Le capitaine Alexis Blin a comme souvent été présent aux quatre coins du terrain, grattant les ballons, briguant les seconds ballons. Il s’est fait remarquer sur un tir au-dessus du but suite à un centre alors qu’il était en bonne position. Il a aussi participé aux attaques en combinant avec Alphonse, Lachuer, Diakhaby et Lusamba, mais il lui a parfois manqué la vista pour accélérer le jeu de la défense vers l’attaque. Auteur d’une dernière passe pour Alphonse sur le centre de Lachuer qui a fait suite au corner à la 93eme. Alexis Blin a été, avec Arnaud Lusamba, le patron du jeu amiénois ce mardi soir.

Iron Gomis (4) :

En compagnie de Blin et Lachuer au milieu du terrain, Iron Gomis a été moins en vue que ses partenaires. Dans l’intensité des courses et l’envie de presser haut, il est toujours très intéressant. Mis à part cela, pas grand chose à signaler. On ne l’a pas vu se projeter vers l’avant avec le ballon. Défensivement, il a souvent été pris dans le dos à cause d’une position très haute sur le terrain. Cela dit, Iron s’est un petit peu rattrapé en seconde période.

Mathis Lachuer (5,5) : 

Titulaire en pointe basse d’un milieu à trois, Mathis Lachuer a réalisé une excellente prestation face à Valenciennes. Dans le 11 d’Oswald Tanchot pour la deuxième de suite (1ere fois de sa carrière) le jeune Amiénois a plus que fait le job. Il est le décanteur de la rencontre avec cette reprise de volée qui a obligé le portier adverse à repousser le ballon sur la main de Elogo. Une frappe limpide et pleine d’audace qui a donc conduit à l’ouverture du score d’Amiens. A seulement 20 ans, Lachuer pourrait grappiller plus du temps de jeu en fin de saison après un tel match. A revoir !

Adama Diakhaby (5) : 

S’il avait un peu déçu lors des 2 derniers matchs, Diakhaby a essayé de jouer sur ses qualités habituelles : dribbles, frappes et coups de pied arrêtés. Auteur d’une jolie frappe enroulée à la 39eme après une jolie feinte de Lusamba et d’un coup franc rasant le poteau avant la 50eme, il a été l’un des hommes les plus dangereux. L’Amiénois n’arrive pas encore à débloquer son compteur but. Remplacé par Gomez à la 72eme.

Abou Ouattara (5,5) :

Démarrant le match à toute vitesse, Ouattara a réalisé sa meilleure performance sous les couleurs amiénoises. Il s’est montré vif, a tiré au but et a provoqué les défenseurs. Ce qui est encourageant ces temps-ci. Il aurait pu bénéficier d’un penalty pour pour avoir été déséquilibré dans la surface à la 68eme. Remplacé par Odey quelques minutes plus tard, auteur de son 4eme but dans les ultimes secondes.

Oswald Tanchot (5) : 

De retour sur le banc amiénois après quelques semaines d’absence, le coach a dû apprécier la fin de match qui a fait honneur aux initiales de son nom, puisque les Amiénois l’ont emporté dans les arrêts de jeu (Over-Time en anglais). Alignant 4 défenseurs pour la première fois depuis un certain temps, en raison des absences de Gendrey, d’Opoku et de Wagué, il a apporté un peu de fraîcheur avec Lachuer et Ouattara au milieu et devant. Le discours à la mi-temps a certainement été costaud car les joueurs sont revenus avec un peu plus de conviction. Un retour gagnant !

Oswald Tanchot (Amiens SC) : « Ça fait du bien de vibrer »

Le match (4,5) : 

Que dire de ce match ? Qu’il ne pouvait pas être pire que celui joué trois ours plus tôt dans l’Oise. 7 petits tirs dont 2 cadrés en première période pour les locaux alors que VA s’était montré plus dangereux, il n’était pas certain que la confrontation tourne en faveur des Amiénois, pourtant assez performants à domicile depuis quelque temps. La deuxième mi-temps a été plus engagée pour les locaux qui n’étaient pas les maîtres du jeu. Il aura fallu un penalty, transformé de belle manière par Arnaud Lusamba pour croire à la victoire. Rattrapés à la dernière minute du temps règlementaire, les Amiénois ont forcé leur destin grâce à un but plein d’audace du Guadeloupéen volant Alphonse et un but en contre d’Odey. Les Amiénois ont fait l’essentiel, à défaut d’être flamboyants.

Valenciennes (4,5) :

Valenciennes n’était pas venu à Amiens pour tout casser. Et ça tombe plutôt bien parce qu’Amiens n’avait pas non plus cet objectif. 2 très belles actions à la 29eme et à la 30eme minute, brillamment repoussées par le gardien amiénois. De bonnes choses dans la construction du jeu, malgré un manque de vivacité parfois. Croyant arracher le match nul à l’ultime minute de jeu, les Nordistes ne pouvaient pas imaginer une telle réussite amiénoise dans les arrêts de jeu. Les Inconnus parleraient d’un retour à la maison « bredouille », pour ne pas dire autre chose.

Olivier Guégan (Valenciennes) : « Je me demande comment on a fait pour perdre »

L’arbitre (5,5) :

Monsieur LePaysant a arbitré une rencontre où les acteurs n’étaient pas des bad boys. Certes, il y a eu parfois de petites tricheries (une faute pour une « air claque » d’Alphonse à la 42eme) mais rien de bien méchant. Pas d’erreur manifeste dans l’arbitrage ce soir. L’arbitre réussit plutôt bien aux Amiénois. Pourvu qu’il croise à nouveau leur chemin avant la fin du championnat.

Josué et Victor Demarcy (avec R.P. et V.R.)

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.