[J33] Chambly – Amiens SC : les notes du match

Trois jours seulement après une grosse défaite en Auvergne face à un prétendant à la montée, l’Amiens SC était opposé à un prétendant au maintien en Ligue 2 BKT. Et ce très court déplacement dans l’Oise a été l’occasion de voir une nouvelle fois que l’équipe n’était pas faite pour jouer la montée. Le 11 Amiénois dresse le bilan des joueurs pour vous. 

L’homme du match Chambly – Amiens SC

Arnaud Lusamba (5) : 

Une fois de plus, Arnaud Lusamba a fait son match. Présent aux 4 coins du terrain, il a réussi quelques jolis dribbles, a bien orienté le jeu, a œuvré comme toujours sur les coups de pied arrêtés (un peu moins bien qu’à l’accoutumée). Malheureusement, cela a été insuffisant car l’équipe a montré un faible niveau dans tous les domaines dans ce match. Il est le seul homme à mériter la moyenne (et à avoir eu le niveau Ligue 2 ?).

C’est la débandade totale à l’Amiens SC !

Les notes du 11 Amiénois

Yohann Thuram-Ulien (3) : 

Sa présence pour ce match a été une véritable surprise. En effet, Régis Gurtner n’avait pas laissé ses cages en championnat depuis la 2eme journée au Havre. Pour une fois, Yohann Thuram-Ulien a donc pu en profiter pour jouer un nouveau match de Ligue 2. S’il a arrêté une belle frappe de Petkovic suite à un corner à la 21eme minute, il n’a rien pu faire face au même homme 10 minutes plus tard. En fin de première mi-temps, Doucouré l’a crucifié sur un corner où il était libre de tout marquage. Ses relances au pied n’ont pas été très réussies dans l’ensemble.

Mickaël Alphonse (3,5) : 

Comme face à Rodez et Clermont, Mickaël Alphonse ne s’est pas autant projeté comme à l’accoutumé. Il n’a tenté que quelques débordements mais qui n’ont pas changé le cours des choses. Défensivement, il a été aussi débordé que ses comparses. Alphonse commence à inquiéter, lui qui était l’un des meilleurs amiénois sur toute la saison.

Emmanuel Lomotey (3,5) : 

De retour dans le 11 de départ après 2 matchs manqués, le Ghanéen a fait un beau sauvetage dès la 11eme minute de jeu, en contrant Doucouré. Mais dans l’ensemble, la défense amiénoise, privée de Molla Wagué dès la 25eme minute aura éprouvé beaucoup de difficultés pour repousser les offensives camblysiennes, surtout en première période.

Valentin Gendrey (3) : 

Placé sur le côté droit de la défense face à Clermont, Valentin Gendrey a retrouvé le côté gauche face aux Camblysiens, comme face à Rodez. Pourtant, son match n’a pas été aussi étincelant dans la relance. Le jeune Amiénois a beaucoup souffert face aux nombreux assauts Camblysiens comme toute l’arrière-garde amiénoise. Il a concédé le corner qui amènera au deuxième but de Chambly de Doucouré dans le temps additionnel de la première mi-temps.Il est sorti à la mi-temps après avoir reçu un choc sur la tête. Remplacé par Racine Coly en deuxième mi-temps.

Amiens SC : Gurtner ménagé, inquiétude pour Wagué et Gendrey

Rafael Bandeira (2,5) : 

Tout comme pour Yohann Thuram-Ulien, sa présence dans le 11 Amiénois a été une vraie surprise. Il faut dire que Racine Coly avait certainement besoin de souffler après 2 matchs en 3 jours. Auteur de sa première titularisation en Ligue 2 BKT, le joueur portugais n’a pas affiché un meilleur visage que Coly. N’ayant rien apporté sur son côté droit, Bandeira a été fantomatique sur ce match. Un match a oublié pour lui, comme beaucoup de monde.

Mathis Lachuer (3) : 

Placé dans un milieu a quatre unités, avec Blin, Gomis et Lusamba, Mathis Lachuer n’a pas réalisé son meilleur match sous les couleurs amiénoises, le milieu amiénois étant régulièrement mangé par les bleus en première période. Il a par ailleurs obtenu un carton jaune que les supporters amiénois auront peut-être trouvé sévère en deuxième mi-temps.

Alexis Blin (4) : 

Il est comme Arnaud Lusamba, l’un des seuls qui ont fait un match à peu près correct. Il obtient d’ailleurs la deuxième meilleure note des rédacteurs du 11 avec 4 petites unités. S’il a commencé le match à sa place habituelle, il a vite remplacé Wagué en défense et s’est souvent dépouillé pour empêcher les Camblysiens de marquer, il a pris beaucoup de coups. Malgré sa débauche d’énergie, le capitaine amiénois n’a pas pu préserver son gardien à deux reprises.

Iron Gomis (3,5) :

Placé au milieu avec Blin, Lusamba et Lachuer au début de la rencontre, Iron Gomis n’a pas montré son meilleur visage sous le maillot de l’Amiens SC et de loin. L’espoir amiénois a souvent été dépassé. Il n’a pas su bien se placer et a laissé beaucoup d’espaces qui ont engendré beaucoup d’assauts camblysiens. En bref, un match a oublier pour lui.

Adama Diakhaby (3) : 

Depuis sa dernière action à l’origine du but de Timité face à Rodez, Adama DIakhaby éprouve de grosses difficultés à retrouver l’efficacité qui était sienne depuis son arrivée en Picardie. S’il a réussi quelques dribbles, il n’a pas véritablement livré une grande partie, faisant peu de différences et très peu d’efforts défensifs. Il va falloir repartir de l’avant.

Cheick Timité (3) : 

Remplaçant sur la feuille de match, Timité est vite rentré sur la pelouse après la blessure au genou de Molla Wagué. Il a essayé d’insuffler une nouvelle dynamique mais sans succès. Il a manqué le cadre à la 41éme minute, suite à, peut-être, la seule action collective cohérente des joueurs de l’Amiens SC sur toute la rencontre. Il n’a pas su être aussi efficace que face à Rodez.

Florian Bianchini (3) : 

Entré à la pause, Florian a fait illusion sur sa première action, sur l’aile gauche, montrant une belle vivacité. Mais le reste de sa mi-temps n’aura pas été du même niveau, il a éprouvé de grandes difficultés à faire la différence. A revoir.

Racine Coly (3) : 

Un peu cuit en deuxième période à Clermont, il est lui aussi entré à la pause, en même temps que Florian Bianchini, retrouvant son aile gauche (Alphonse se replaçant à l’opposé). Il n’a pas montré une activité exceptionnelle.

Romain Poyet (2) : 

Romain Poyet a aligné un 11 défensif inattendu avec l’habituel gardien remplaçant et le joueur qui évolue habituellement en National 3 : Rafael Bandeira. Mathis Lachuer était aussi de la partie, il faut dire que l’heure était au turnover avec ce 3eme match en 6 jours seulement. Malheureusement, Molla Wagué s’est rapidement blessé et la défense a vite pris l’eau. Mais face à la déferlante isarienne, l’entraîneur a souhaité conserver ses 5 défenseurs. Mal lui en a pris car Amiens n’a jamais vu le jour dans ce match, malgré une meilleure possession en seconde période. Un match à oublier.

Florian Bianchini (Amiens SC) : « On va devoir revoir nos objectifs »

Le match (2) : 

Que dire de ce match ? Un petit niveau pour ce match de Ligue 2 BKT, mais l’équipe qui avait envie de l’emporter a fait ce fallait, se procurant de nombreuses occasions. A l’opposé, les Amiénois n’ont pas réussi le moindre tir cadré pendant plus d’une heure, signe d’une prestation indigne d’une équipe de l’antichambre de l’élite.

Chambly (5) :

Les Camblysiens ont fait leur match. Ils ont livré la bataille qu’ils avaient prévu face à de timides amiénois. Très entreprenants pendant les 45 premières minutes, ils ont montré beaucoup d’envie, ont récupéré tous les seconds ballons et ont fait ce qu’il fallait pour transpercer les filets du malheureux Thuram. La fatigue s’est faite sentir en seconde période, mais les 3 points sont allés à l’équipe qui les méritait.

L’arbitre (5,5) :

Monsieur Baert a bien tenu les 32 acteurs du match. Il faut dire qu’il a rapidement mis les cartons jaunes qui ont calmé les ardeurs des joueurs commettant de grosses fautes, notamment en première période. En toute fin de match, il a même expulsé Simon Lucq, le préparateur émiénois, avec qui il n’ira donc pas en vacances.

Josué et Emilien PAU (avec R.P., V.R., et M.G)

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

2 Commentaires

  1. Je crois qu’on a pas vu le même match pour blin. Il est complètement fautif sur le premier but. Alors, certes, il n’est pas défenseur mais cette faute est inexcusable. Et je trouve la note pour Thuram un peu dure.