[J32] Amiens SC – Rodez : trois points et c’est tout !

Amiens SC équipe

Tous les yeux étaient rivés sur la prestation de l’ASC après les déclarations des différents protagonistes cette semaine au sujet d’une éventuelle place dans le Top 5 à l’issue de la saison. Après quasiment un mois sans compétition pour cause de Covid au sein de l’effectif, les Amiénois retrouvaient les terrains de Ligue 2 BKT. Sur la pelouse de la Licorne, Amiens a été à l’image de sa saison, en manque d’inspiration tout d’abord et en se contentant du minimum par la suite. Arnaud Lusamba et consorts prennent trois points et c’est presque tout.

L’ASC en manque de rythme

Face à un adversaire bien organisé et plus appliqué, l’ASC a eu toutes les peines du monde à approcher le but adverse. Lors du premier acte, Amiens n’a pas su trouver le relais nécessaire au milieu de terrain pour mettre à mal Rodez. Il aura certainement fallu les mots du coach, Romain Poyet pour changer le visage de la formation amiénoise. Pendant 45 minutes, les Amiénois ont été assez brouillons et n’ont jamais pris de risques pour porter le jeu vers l’avant. Amiens a mis de côté l’allant offensif pour se concentrer sur l’impact. Pour preuve, l’ASC a commis 20 fautes et a récolté 4 cartons jaunes durant ce match. De son coté, Rodez a été encore moins discipliné avec 24 fautes au compteur et 4 cartons, dont un rouge en fin de match. Loin des terrains pendant quasiment un mois et avec une seule petite séance collective avant ce match, l’ASC doit trouver le rythme pour tenir ses objectifs. La rencontre mercredi soir contre Clermont sera peut-être le point d’orgue d’une remontée au classement.

Racine Coly (Amiens SC) : « On a souffert mais on s’est bien accroché »

Une difficulté à tuer les matchs.

Amiens n’a cadré qu’une seule fois dimanche soir face à Rodez, il y en avait assez pour s’imposer mais trop peu pour rassurer. D’une tête plongeante exécutée à la perfection, l’attaquant Cheick Timité trompait le portier adverse à l’heure de jeu. A part cela, pas grand chose, l’ASC boucle son match avec cinq frappes au total, tandis que Rodez butait sur Gurtner, auteur de 5 arrêts. Rodez a tenté sa chance à 11 reprises mais n’a jamais su trouver la faille, pas étonnant pour l’antépénultième attaque à l’extérieur. Lorsque Amiens s’est présenté aux abords de la surface adverse, l’approximation technique et un manque d’automatisme ont empêché les Picards de se mettre à l’abri dans ce match. L’essentiel est pourtant là, Amiens obtient sa dixième victoire de la saison et porte son bilan à 10V, 10N, 10D. Le sprint final est bel et bien lancé ! Et pour certains joueurs, comme le buteur Cheick Timité, l’exploit semble possible.

Cheick Timité (Amiens SC) : « Gagner tous les matches jusqu’à la fin »

Victor DEMARCY

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.