[J32] Amiens SC – Bastia : les tops et flops

Akolo Amiens SC
Maxime Le Pihif/FEP/Icon Sport

Même s’ils se sont procuré plusieurs grosses occasions durant leur temps fort, les joueurs de l’Amiens SC sont tombés sur un bloc bastiais bien compact défensivement. Cette fois-ci, et contrairement au match de Valenciennes, l’ASC n’a pas su faire trembler les filets dans son temps fort.

Les tops

Dix minutes de bonne facture

Malgré une entame de match assez molle, l’Amiens SC a connu un gros temps fort au milieu de la première période, durant lequel Placide a été mis à contribution. Démarrant avec une tête de Zungu sur un coup-franc bien frappé par Benet, le temps fort amiénois se poursuivait avec une belle percée de Chadrac Akolo, qui ralentissait sa course pour se remettre sur son pied droit et frapper, mais Placide s’interposait. Deux minutes plus tard, c’est au tour de Tolu de mettre à contribution le gardien bastiais d’une frappe puissante. Trois tentatives intéressantes qui n’ont pas suffit à faire craquer les Corses.

Une défense très peu inquiétée

Hormis cette énorme frayeur en début de deuxième mi-temps, et un dégagement manqué de Gurtner qui a bien failli coûter cher, la défense amiénoise n’a pas eu énormément de travail ce samedi soir. Grâce notamment aux bonnes prestations de Mateo Pavlovic et Mamadou Fofana, propres dans plusieurs grosses interventions, l’Amiens SC a enchaîné un deuxième « clean-sheet » en deux week-ends. Régis Gurtner aurait pu se déconcentrer avec son erreur, mais au contraire, le gardien amiénois a parfaitement tenu son rang en réalisant deux arrêts relativement faciles.

Les flops

Une rencontre globalement soporifique

Hormis un temps fort non concrétisé pour Amiens, et une presque boulette de Gurtner, on a assisté à un match d’une intensité très faible. Comme à l’aller, difficile pour les deux équipes d’emballer ce match avec ce conflit de systèmes similaires, en 3-5-2. Des ailes relativement bien couvertes, un milieu en manque d’idées, et une attaque peu inspirée la majeure partie du match, le football total était bien loin de la Licorne. La deuxième mi-temps a vu l’Amiens SC monopoliser le ballon (61% de possession) sans cadrer la moindre tentative.

Une pauvreté offensive alarmante

Hormis une frappe cadrée par Akolo, et deux par Tolu en première période, l’attaque amiénoise aura été très nettement mis en échec face aux Bastiais. En deuxième période, les entrants n’ont pas réussi à apporter un réel électrochoc dans cette attaque. A l’heure de jeu, Kader Bamba et Aliou Badji, meilleur buteur de l’ASC, entrent en jeu avec une mission, faire craquer Placide. Bilan, aucun tir cadré, et surtout très peu de différences faites dans le jeu. En réussite à Valenciennes avec deux buts express de Chadrac Akolo, l’attaque amiénoise est tombée sur un os. La différence est qu’à Valenciennes, Amiens avait su marquer dans son temps fort.

Arthur LASSERON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.