[J31] Dunkerque – Amiens SC : les notes du match

L’Amiens SC a pris l’habitude de finir les matches en trombe sur les deux dernières rencontres. Mercredi au Stade Tribut de Dunkerque, les Amiénois ont bien débuté sur le pré mais n’ont pas pu faire la décision dans les arrêts de jeu. Le 11 Amiénois vous propose son habituel bulletin de notes.

L’homme du match Ajaccio – Amiens SC

Jayson Papeau (7) : 

Jayson Papeau enchaînait une seconde titularisation de suite pour la deuxième fois de la saison. Positionné sur le couloir gauche de l’attaque amiénoise au coup d’envoi, il aura pas mal permuté avec Diakhaby pour déstabiliser la défense adverse. Il a été LE facteur X amiénois sur la pelouse de Marcel Tribut. Sur la première occasion du match pour Amiens il a été à l’origine et à la conclusion d’une action de grande classe : une ouverture sur une demi-volée exceptionnelle à l’opposé et un coup de tête magistral qui n’a laissé aucune chance au portier adverse. Jayson Papeau aura montré beaucoup d’envie, parfois même un peu trop en commettant quelques fautes.

Des fautes, il en a aussi subi énormément. A l’image du contact avec Dudouit, à la demi-heure de jeu qui amena le premier avertissement du match, preuve qu’il était le joueur à surveiller hier soir. A l’heure de jeu, il s’est même permis une tentative de lob qui n’a pas inquiété le gardien dunkerquois. Seule ombre au tableau, il a raté le doublé en butant sur Maraval. Cela aurait pu permettre à Amiens d’empocher les trois points. Pourtant en position idéale, l’ailier picard n’a pas su enchaîner assez vite pour s’offrir son second but en professionnel. Une magnifique montée en puissance ces dernières semaines qui pourrait donner des idées de prolongation à la direction amiénoise.

Jayson Papeau (Amiens SC) : « Il faut être indulgent avec les joueurs »

Les notes du 11 Amiénois

Grégoire Coudert (6) : 

Yohann Thuram était attendu dans les buts amiénois… et c’est Grégoire Coudert qui a disputé son premier match avec l’équipe professionnelle d’Amiens. Pour une surprise, c’était une surprise ! Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a commencé tranquillement son match, les Dunkerquois se montrant peu dangereux : il a assuré son premier arrêt à la 39ème minute et a réalisé une sortie un peu hasardeuse à la 45ème minute, mais sans conséquence pour lui. Au retour des vestiaires, il ne peut rien face à Kebbal mais s’est rattrapé dans les arrêts de jeu avec un arrêt décisif. Un bon premier match avec l’ASC.

Mickael Alphonse (5,5) : 

Si on l’a relativement peu vu en première mi-temps, en dehors de quelques belles ouvertures en profondeur pour Timité Notamment, Alphonse a souvent été juste dans ses choix, défendant et relançant bien, se montrant incisif. Plus actif offensivement en 2ème période sur son habituelle aile droite, il a fait admirer sa pointe de vitesse et a bien aidé dans les attaques. Bon match pour notre Guadeloupéen préféré.

Valentin Gendrey (5) : 

Le numéro 35 amiénois a revêtu la tunique amiénoise pour la 18ème fois de la saison en terre nordiste. Une belle preuve de confiance de la part des différents entraîneurs de la saison. Le jeune défenseur a été relativement discret dans cette partie. Et il a eu fort à faire avec des duels récurrents face à Tchokounte, auteur de 8 buts cette saison. Un jeu long approximatif, à l’image de son coéquipier de la défense centrale. Dans les airs, il aura été impeccable à l’image de son intervention dans le temps additionnel. Solide, sans impressionner, Valentin Gendrey enchaîne et peut prétendre à une place de titulaire la saison prochaine. En attendant, il faudra confirmer lors des prochains matchs…

Emmanuel Lomotey (5) : 

Il avait le rôle d’épauler les jeunes comme Coudert et Gendrey en étant le « patron » de cette défense. Emmanuel Lomotey n’aura commis qu’une seule erreur, et pas des moindres puisqu’elle amena l’égalisation des Dunkerquois. Sur un centre dans la surface, il rate son intervention en tentant un geste acrobatique extrêmement mal choisi. Dommage pour le Ghanéen qui avait assez bien tenu la défense. Même si son jeu long n’a pas toujours été une réussite, il aura essayé d’amener du danger, surtout en première période.

Racine Coly (5) : 

A nouveau titularisé à son poste d’arrière gauche, Racine Coly a été attentif en début de match, repoussant l’une des premières offensives nordistes. Impliqué sur le but à la 24ème minute, il centre parfaitement pour la tête de Papeau. Il avait face à lui Kebbal, qui lui a mis un très joli petit pont de la honte.

Alexis Blin (6) :

Dans le pressing et la volonté de harceler l’adversaire, Alexis Blin a une nouvelle fois répondu présent. L’incontournable capitaine amiénois aura fait régner l’ordre au milieu. Il aura parfois tenté d’apporter le surnombre en attaque. Le milieu de terrain était le joueur le plus expérimenté sur le terrain lors de cette rencontre côté amiénois et aura apporté toute son expérience à un jeune effectif  pour revenir de Dunkerque avec un point.

Arnaud Lusamba (6,5) : 

Les cadres étant de retour dans ce match, Arnaud Lusamba a une nouvelle fois débuté la rencontre. Il était positionné un peu plus bas sur le terrain, aux côtés d’Alexis Blin. Le maestro a été comme toujours le meneur de jeu, orientant, dribblant, proposant de belles transversales à l’opposé, remontant tout le terrain. Avec toujours cette belle aisance technique. Indispensable Arnaud Lusamba qui a pris une position plus offensive sur le terrain au gré des remplacements.

Cheick Timité (4,5) : 

L’un des 2 offensifs ce mercredi soir avec Odey, il a adressé un très beau tir à la 36ème minute, stoppé par Maraval. S’il a fait beaucoup d’efforts, on ne l’a pas souvent vu bien placé en attaque. Sorti avant l’heure de jeu et remplacé par l’autre jeune qui a été prêté à Dunkerque : Iron Gomis. Il aura certainement d’autres occasions de briller avant la fin de la saison.

Adama Diakhaby (4,5) :

De retour dans le 11 de départ, Diakhaby a marqué des points, décalant Coly sur le premier but et offrant une balle de but à Papeau à l’heure de jeu. Il a manqué d’un peu de justesse dans ses dribbles pour mettre le feu à la défense nordiste. Il peut mieux faire et devrait avoir du temps de jeu en cette fin de saison pour continuer à reprendre confiance. Remplacé en fin de match par le Neymar béninois : Gomez.

Stephen Odey (3,5) :

A la pointe de l’attaque, aux côtés de Cheick Timité, Stephen Odey avait des points à marquer lors de ce match. Auteur de belles ouvertures, dont celle sur Diakhaby en première période, il aura essayé de porter le danger sur le but adverse, sans efficacité. Amiens n’a cadré que trois fois, mais aucune de ces trois tentatives n’a été l’oeuvre du nigérian. Buteur à l’aller, ce qui avait permis à Amiens de s’imposer en décembre dernier sur le score de 1 but à 0, Odey n’a pas eu la même efficacité hier soir. Sorti à 20 minutes du terme pour Ouattara, qui aurait pu inscrire un but quelques minutes après son entrée.

Oswald Tanchot (6,5) : 

Pour son 3ème match en une semaine sur le banc amiénois, le coach a aligné une équipe très offensive avec quelques surprises. Dans les buts, le coach a donné sa confiance au jeune Grégoire Coudert et lui a offert sa première titularisation en Ligue 2 sous les couleurs amiénoises. Une réussite puisque le jeune portier a délivré une solide performance, malgré un but encaissé où il ne peut rien. Devant, Oswald Tanchot a voulu apporter du rythme et du poids, un choix payant puisqu’Amiens s’est montré dangereux. En alignant Jayson Papeau, élu homme du match par notre rédaction, Diakhaby, Odey et Timité, le tacticien a voulu mobiliser tout son effectif jusqu’à la dernière journée.

Oswald Tanchot (Amiens SC) : « Un bon point dans le ton d’Ajaccio »

Le match (6) : 

Le match a commencé sur un faux rythme, les 2 équipes se découvrant peu. Puis Amiens a profité de sa confiance actuelle pour accélérer le jeu et ouvrir le score sur un joli but de Jayson Papeau à la 24ème minute. Les Amiénois ont poursuivi et terminé la première période sans être vraiment inquiétés. Au retour des vestiaires, les bleus et blancs sont revenus avec de meilleures intentions et ont trompé Coudert. C’était un petit match de Ligue 2 que les deux équipes auraient voulu emporter, mais ce résultat nul a contenté tout le monde au final.

Dunkerque (4,5) :

Dunkerque a été plus que moyen en première période, n’inquiétant Coudert qu’à la 39ème et la 45ème minute, et encore… Plus entreprenants au retour des vestiaires avec l’égalisation, les Dunkerquois ont cru en leurs chances. Mais ils ont montré pourquoi ils avaient des difficultés dans ce championnat, ils n’ont pas su emballer le match et se sont montrés peu efficaces devant le but amiénois. Encore 3 matches à jouer pour s’offrir une nouvelle saison en Ligue 2.

Fabien Mercadal (Dunkerque) : « Une première période catastrophique »

L’arbitre (6) :

Monsieur Vernice a arbitré un match qui a commencé très doucement, avec quelques fautes surtout sur Papeau et Lusamba. Mais on a bien senti qu’il n’aurait pas un match bien difficile à vivre. Hormis Dudouit à qui il a attribué un carton jaune à la demi-heure de jeu, pas de bad boys dans ce match. L’homme en rouge a bien dirigé cette rencontre.

Josué (avec R.P, V.D. et V.R.)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.