[J3] LOSC – PSG : les notes des Lillois

LOSC Yazici
Anthony Dibon/Icon Sport

Le but encaissé sur le coup d’envoi a donné le ton d’une soirée cauchemardesque pour le LOSC, ce dimanche face au Paris SG (1-7). Dépassés par la furia offensive des Parisiens, les Lillois ont pris l’eau et trop peu de joueurs ont surnagé lors de ce marasme collectif. Découvrez nos notes après cette rencontre de la 3ème journée de Ligue 1.

Les satisfactions :

Jonathan Bamba (5) : Au-delà de son but, Jonathan Bamba fut le seul Lillois à se mettre réellement en évidence au cours du premier quart d’heure. Si ses tentatives ont manqué de précision et/ou de puissance (5′, 6′), l’ancien Stéphanois a fini par être récompensé de son abnégation en réduisant l’écart peu avant l’heure de jeu en fusillant Gianluigi Donnaruma de près, dans la foulée d’un arrêt du gardien italien.

Benjamin André (5) : Dans le marasme collectif, Benjamin André a tenté de sonner la révolte en première période, en se montrant très tranchant dans ses interventions et le plus souvent très bien placé. Malheureusement, il a fini par prendre lui aussi la foudre au retour des vestiaires. Remplacé par Jonas Martin (59′).

Les notes :

LOSC notes

Les déceptions :

Leonardo Jardim (1) : Certes, il n’a pas été aidé par une défense trop souvent dépassée par les combinaisons du trio Neymar-Mbappé-Messi et la percussion dans les couloirs d’Achraf Hakimi et Nuno Mendes. Néanmoins, Leonardo Jardim a attendu d’avoir pris quatre buts sur les quatre premiers tirs adverses pour réaliser un premier arrêt sur une frappe assez molle de Leo Messi. S’il avait profité d’une déroute d’Ivo Grbic pour devenir titulaire en février dernier, il n’a pas vraiment fait beaucoup mieux ce dimanche.

Yusuf Yazici (2) : Titulaire surprise suite au forfait de dernière minute de Rémy Cabella, touché aux ischios, Yusuf Yazici n’a clairement pas marqué des points s’il espérait taper dans l’oeil de recruteurs. S’il a touché pas mal le ballon, le Turc fut déficient dans le changement de rythme pour tenter de mettre à profit les espaces entre les lignes sur les pertes de balles parisiennes. Remplacé par Edon Zhegrova (59′).

Alexsandro (3) : S’il y a eu deux trois interventions où il a pu mettre en évidence sa puissance, Alexsandro a souffert face aux mouvements incessants du trio offensif parisien. Trop souvent en retard, il a peiné à cadrer le porteur de balle adverse en plus de faire partie des joueurs complètement pris à défaut sur la combinaison initiale débouchant sur le but le plus rapide de l’histoire du championnat. Remplacé par Tiago Djalo (71′)

Yazici LOSC
Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport

José Fonte (2) : Ça allait tout simplement trop vite pour le capitaine du LOSC. A l’image de sa défense sur le troisième et heureusement dernier but de Kylian Mbappé, José Fonte a pris des courants d’air pendant 90 minutes. Avec un projet de jeu qui se veut si offensif et une nécessité de défendre haut, le vétéran défenseur pourrait souffrir bien plus qu’à l’accoutumée cette saison.

Romain PECHON avec Arthur LASSERON


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *