[J3] FC Metz – VAFC : les tops et flops

METZ VAFC
Sandra Ruhaut/Icon Sport

Le VAFC avait à coeur de bien faire face à un ancien pensionnaire de Ligue 1. Malheureusement, VA s’est fait dominer jusqu’à l’heure de jeu jusqu’aux changements plutôt inspirés de Nicolas Rabuel. Découvrez nos tops et flops après cette rencontre de la 3ème journée de Ligue 2.

Les tops

Une bonne réaction de Nicolas Rabuel

Désireux de brouiller les pistes jusqu’au bout, Nicolas Rabuel a opté pour un coup de bluff sur la feuille de match en n’indiquant pas les titularisations de Mattéo Rabuel et Julien Masson. Un pari finalement perdant avec notamment un milieu de terrain dépassé face à la présence athlétique des Lorrains. Premier spectateur de ce triste spectacle, Nicolas Rabuel a décidé de changer de système à l’heure de jeu. L’attaquant Aeron Zinga et le milieu Aymen Boutoutaou remplacent respectivement Mateo Rabuel et Florian Martin, passant ainsi en 4-1-4-1. Si son plan initial n’a pas fonctionné, le coach du VAFC a au moins eu le mérite de trouver un plan B efficace en cours de match.

Des remplaçants de qualité

C’est à l’heure de jeu que le VAFC a réussi à tenir tête aux Mosellans. Les entrants Zinga et Boutoutaou ont apporté leur fraîcheur et leur justesse technique sur la pelouse. En effet, dix minutes après son entrée en jeu, l’attaquant Aeron Zinga a provoqué la plus grosse occasion de son équipe sur un contre, malheureusement sa frappe a été repoussée par le portier messin et fini en corner. Le milieu Boutoutaou a aussi fait parler de lui en déposant le ballon sur la tête de Vandenabeele (81′) sur coup franc. Preuve qu’il y avait peut-être moyen de se montrer un peu plus ambitieux dès le coup d’envoi.

Les flops

Des milieux de terrain fantomatiques

C’est en première mi-temps que les milieux de terrain du VAFC ont eu le plus de mal. Julien Masson associé à Mohamed Kaba font tous les deux partis des déceptions de la rédaction. Les deux joueurs étaient constamment en infériorité numérique autour du rond central et donnaient l’impression, parfois, de courir dans le vide. En ce qui concerne la partie offensive, il n’y a eu que très rarement de transmission vers l’avant. En seconde période, Julien Masson s’est partiellement mis en jambe en accélérant son jeu, Kaba a quant à lui fait parler son physique sans pour autant se faire sanctionner par l’arbitre. Dans l’ensemble, on attendait mieux de l’entrejeu nordiste sur ce match.

Une défense trop fragile

Suite à l’absence de Mathieu Debuchy, Joffrey Cuffaut a endossé le rôle de capitaine lors de cette rencontre. Néanmoins, il a été l’un des acteurs principaux des deux premiers buts encaissés de la saison du VAFC. Hormis cela, c’est la solidité défensive du club qui est remise en question. En effet, les attaquants du FC Metz se sont trop facilement créé des occasions. En ce qui concerne la relance, elle a été parfaite du côté de Gautier Larsonneur, mais cela n’a pas été le cas pour la charnière centrale qui a trop souvent rendu le ballon à l’adversaire.

Clément ROSSI avec Arthur LASSERON

1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires