[J3] FC Metz – VAFC : les notes des Valenciennois

Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport

Face à un ancien pensionnaire de Ligue 1, le VAFC n’a pas résisté longtemps au FC Metz (2-0). Les Nordistes ont tout de même changé de visage à l’heure de jeu suite aux changements de Nicolas Rabuel. Découvrez nos notes suite à cette troisième journée de Ligue 2.

Les satisfactions :

Lecoeuche (6,5) : Le défenseur latéral de 28 ans a, comme à son habitude, donné de sa personne tout au long de la rencontre. Positionné sur le côté gauche de la défense, il ne s’est que très rarement fait déborder par les attaquants messins. Le Français a également contribué à l’une des plus grosse occasion de son équipe en délivrant un centre millimétré sur la tête de Bonnet (28′).

Les notes : 

Les déceptions :

Cuffaut (3) : L’ancien nancéien avait à coeur de bien faire sur la pelouse de son ex-rival. Malheureusement, il n’a pas su s’imposer devant les attaquants du FCM. Le capitaine de VA est notamment impliqué sur les deux buts des Grenats. Le premier suite à une mauvaise relance de la tête (15′) et sur le second, il est pris en profondeur et éliminé trop facilement par le buteur messin, Mikautadze (87′).

Kaba (3) : Le jeune milieu de terrain a enchainé perte de balle et mauvaise relance tout le match. Il n’a également pas réussi à contenir les offensives messines. Le joueur de 20 ans est resté sur la pelouse jusqu’à la fin du match sans briller.

Masson (3,5) : Tout comme son partenaire du milieu de terrain, Mohamed Kaba (3), le milieu de 24 ans s’est fait déborder durant toute la première mi-temps, donnant même l’impression de courir dans le vide. Il a tout de même montré un autre visage au retour des vestiaires. Mais le joueur manquait de vitesse dans son jeu et avait du mal à jouer vers l’avant.

Rabuel (4) : Pour sa première titularisation de la saison, le jeune défenseur de 22 ans a eu de mal à rivaliser avec l’attaque du FCM. Il a également été quelquefois maladroit dans ses relances et ses duels, ce qui a coûté des coups francs dangereux pour les Grenats. Il s’est aussi fait déborder à plusieurs reprises par Ibrahim Niane, provoquant notamment une grosse occasion pour Metz (19′).

Clément ROSSI avec Arthur LASSERON

1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires