[J3] Amiens SC – QRM : les tops et flops

ASC QRM

Après la troisième défaite de l’Amiens SC concédée face à QRM sur le même score que face à Ajaccio la semaine passée (3-1), l’équipe pointe à une inquiétante 19ème place. La partie avait pourtant bien démarré avec l’ouverture du score d’Akolo mais la suite du match a surtout montré les faiblesses amiénoises. La rédaction du 11 Amiénois vous présente ses tops/flops.

Les tops

Akolo décisif et concerné

La victoire était impérative après deux premiers matches manqués et les joueurs l’avaient bien compris. Les 10 premières minutes du match ont ainsi donné des espoirs aux supporters amiénois. Sur une superbe ouverture en profondeur de Mamadou Fofana, Mickael Alphonse a délivré une jolie passe décisive pour Chadrac Akolo qui a fait le geste juste et ouvert le score de façon chirurgicale. Un but d’école. Si l’international Congolais a terminé la première période blessé, il a eu le temps de montrer son implication dans ce match, essayant de combiner avec Alphonse, Lusamba et les autres. Signe de cette volonté de bien faire, il est revenu en défense aux côtés de Lomotey sur la contre attaque quevillaise qui a conduit au 2ème but. Concerné.

Philippe Hinschberger (Amiens SC) : « J’ai connu des vestiaires plus gaies »

Le public amiénois

Toujours fidèle, le public amiénois était encore nombreux dans les tribunes (5600 spectateurs environ) et il a donné de la voix pour pousser son équipe. Si bien que les joueurs ont ouvert le score et ravi leurs fans. Mais la joie a vite été douchée par les vagues normandes qui ont fait couler la fébrile défense amiénoise. Plutôt fair-play (ou légèrement désabusé), le public amiénois a accompagné la sortie du triple buteur Duckens Nazon par des applaudissements nourris, un fait assez rare pour être souligné.

Les flops

Une défense centrale dépassée

Déjà 8 buts encaissés ! L’arrière-garde amiénoise a été submergée par les attaques et contre attaques quevillaises. Lomotey et Monzango ont été impuissants face aux rapides Nazon, Bouhassa ou encore Haddad. A chaque vague, le bateau prenait l’eau. Sy et Alphonse n’ont pas non plus réussi à stopper les attaquants normands. Titanic !

[J3] Amiens SC – QRM : Les chiffres du match

Une attaque presque inoffensive

Si le joli but amiénois a fait croire que l’attaque amiénoise allait se mettre en valeur dans ce match, les 80 minutes suivantes ont rappelé qu’on ne transforme pas une attaque moyenne avec une seule recrue (Tolu) pendant l’intersaison. Et en effet, on a vite senti que malgré tous leurs efforts, les Amiénois avaient toujours autant de difficultés à approcher du but. Une statistique illustre cet état de fait : 3 petits tirs cadrés, c’est trop peu (surtout quand on encaisse 3 buts).

Une possession inutile

Malgré une très grosse possession du ballon (65%) et un nombre de passes impressionnant (491 contre 276 pour QRM), on a retrouvé l’une des faiblesses de la saison passée. Les centres se sont multipliés mais ils ont rarement trouvé la cible, signe d’un manque d’inventivité et de complémentarité. Tolu, qui doit être l’un des tauliers de cette attaque s’est montré assez inefficace dans ses déviations. Il va falloir travailler les bonnes combinaisons et la complémentarité en attaque. Espérons que l’arrivée du très attendu Badji apporte un vrai renouveau à l’attaque amiénoise.

Josué pour l’ensemble de la rédaction.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 Commentaires