[J28] Amiens SC – Nancy : Les raisons d’y croire

Nancy Amiens SC
Ju, Photographe de Sport

La réception de Nancy, dernier de Ligue 2, sera tout sauf une partie de plaisir pour les Picards. Alors que le dernier tiers du championnat est lancé, les Nancéiens n’ont plus de temps à perdre s’ils veulent espérer se sauver. Néanmoins, l’Amiens SC se place en position de favori pour cette rencontre.

Le retour de Badji

Suspendu la semaine dernière pour accumulation de cartons jaunes, le meilleur buteur de l’Amiens SC va retrouver son jardin pour lors de la réception de Nancy. Buteur lors de chacun de ses trois derniers matches à la Licorne, le Sénégalais marche sur l’eau. À seulement deux buts des meilleurs buteurs de Ligue 2, Aliou Badji peut rêver du titre de meilleur buteur du championnat.

Faux pas interdit

Auteurs d’un premier acte réussit à Pau grâce à une ouverture du score rapide, les Picards ont totalement sombré en deuxième période. Pas aidés par le carton rouge de Bongani Zungu, les joueurs de Philippe Hinschberger ont subi les assauts Palois et encaissés deux buts. Très frustré par l’attitude de ses joueurs, l’entraîneur amiénois attend de ces derniers une réaction. Cela passe par une victoire (obligatoire) face à Nancy ce soir.

De grosses difficultés à l’extérieur

Derniers au classement, les Nancéiens n’ont remporté aucun de leurs 6 derniers matches à l’extérieur. Ils ont même été défaits à cinq reprises hors de leurs bases sur cette période. Alors que l’Amiens SC prend les deux tiers de ses points au stade de la Licorne, l’avantage est clairement du côté des Picards.

Une question de fierté

Les Amiénois n’avaient pu mieux faire qu’un match nul à Marcel Picot lors de la confrontation de la phase aller. Réduits à neuf après les expulsions de Tolu et Bamba, les Picards avaient bataillé pour arracher un succès. En vain. Si les Amiénois ont pu se venger en s’imposant en coupe de France quelques semaines plus tard, nul doute que la troupe de Philippe Hinschberger auront à coeur de s’imposer devant leur public.

Valentin ROSE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.