[J21] Saint-Etienne – RC Lens : les notes du match

RC Lens
Christophe Saidi / FEP / Icon Sport

En quête d’un premier succès à l’extérieur en Ligue 1 depuis trois mois et demi, le RC Lens a enfin trouvé la clé face à Saint-Etienne (2-1). Découvrez les notes du match, concoctées par la rédaction du 11 Lensois.

Le joueur le plus en vue : Jonathan Clauss

Depuis son côté droit, Jonathan Clauss semble retrouver un peu d’allant sur le plan offensif. Si défensivement il n’a pas été le plus en vue, s’oubliant deux fois sur deux contres qui ont débouchés sur l’ouverture du score et une occasion en or manquée par Gourna-Douth, le piston droit lensois a été bien plus à l’aise offensivement. Auteur d’ouvertures subtiles, il a délivré un superbe corner pour l’égalisation de Sotoca avant de lancer sur orbite l’attaquant qui transmettait ensuite un superbe ballon pour Fofana qui manquait le cadre. Extrêmement important dans les vingt dernières minutes grâce à sa relation avec Florian Sotoca, il a été important dans le succès à l’arrachée des Artésiens.

Les notes :

Le joueur le moins en vue : Arnaud Kalimuendo

A Geoffroy-Guichard, le jeune attaquant prêté par le Paris Saint-Germain a vécu un bien difficile après-midi. En dehors d’une très belle frappe enroulée du pied gauche qui a frôlé le montant de Bernardoni, Arnaud Kalimuendo ne s’est jamais vraiment montré à son aise en étant seul en pointe, assez éloigné de Saïd et Kakuta placés en tant qu’ailiers. Bien pris par la défense stéphanoise, il s’est parfois mis en évidence grâce à ses accélérations, sans jamais toutefois faire réellement mal à l’arrière-garde des Verts.

En bref :

S’il a coûté très cher sur l’ouverture du score stéphanoise de Boudebouz, Jean-Louis Leca a su redresser la barre sur quelques situations, notamment dans les arrêts de jeu face à ce même Boudebouz, juste avant le but de la victoire de Fofana. En mode « diesel » dans le Forez, Seko Fofana est quelque peu passé à côté de son premier acte avant de sérieusement hausser le ton en deuxième période, étant comme bien souvent l’instigateur de la remontée du RC Lens.

Si Clauss a été important dans son couloir droit, Przemyslaw Frankowski a été bien plus en difficulté sur le côté gauche. Loin d’être impérial techniquement, le Polonais a été très neutre offensivement et n’a pas brillé offensivement. Pour sa première titularisation depuis le succès contre Troyes (4-0), Wesley Saïd a connu un tout nouveau rôle et a su apporter offensivement sans jamais parvenir à créer un danger suffisant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.