[J2] Ajaccio – Amiens SC : les notes du match

L’Amiens SC se devait de l’emporter ce samedi soir en Corse pour marquer ses premiers points dans le championnat de Ligue 2 BKT. Mais c’était sans compter sur des Ajacciens déterminés et joueurs. Tout le contraire d’un ASC absent en première période et assez faible en défense. Le 11 Amiénois vous livre ses notes du match. 

L’homme du match Ajaccio – Amiens SC

Mickaël Alphonse (5) : 

Celui qui était encore avec l’équipe de Guadeloupe en Gold Cup il y a peu s’est beaucoup plu en Corse. Auteur d’un super sauvetage à la demi-heure de jeu, empêchant l’attaquant de filer au but, il a été l’un des trop rares amiénois à être au niveau. Comme souvent, il a apporté sa fougue sur son aile droite et a offert une balle d’égalisation que Chadrac Akolo n’a su convertir, pour ce qui a été le tournant du match. Alphonse monte en puissance.

[J2] Ajaccio – Amiens SC : Elisez le joueur du match !

Les notes du 11 Amiénois

Régis Gurtner (4) : 

Régis Gurtner a souffert ce samedi soir puisqu’il a encaissé 3 buts, souvent délaissé par sa défense. Mal placé sur le coup de casque de Courtet en fin de première période, il ne pouvait pas grand chose face à Moussiti-Oko, seul face à lui. Une soirée à oublier et vite.

Formose Mendy (3) : 

Le jeune Formose Mendy était associé à Nathan Monzango pour sa première avec l’ASC. Leur association n’a pas empêché les attaquants corses de faire mal à Régis Gurtner sur les corners et sur les centres. Fautif sur le 3ème but, il quitte ses partenaires à une dizaine de minutes de la fin du match, blessé. Une première qui ne restera pas dans les annales.

Nathan Monzango (3) : 

Nathan Monzango a eu l’opportunité de jouer pas mal de rencontres l’an passé en Ligue 2, connaissant un certain succès avec les talentueux Wagué et Opoku. Aujourd’hui avec Mendy, il a formé une très (trop ?) jeune défense centrale qui a eu beaucoup de difficulté à enrayer les attaques, les contre-attaques et les corners corses.

Harouna Sy (3,5) : 

Pour son premier match avec Amiens, Harouna Sy a vu Gaetan Courtet lui manger sur la tête sur le second but. Sur le premier but, il n’était pas au marquage sur la gauche de la défense. Comme Mendy, il voudra vite oublier cette première.

Mathis Lachuer (4) : 

Le jeune Mathis Lachuer avait réussi une bonne première rencontre à la Licorne. Il a été plus en difficulté sur l’Ile de Beauté, où il a reçu un carton jaune et n’a pas fait de miracle sur les coups de pied arrêtés qu’il a partagés avec le revenant Arnaud Lusamba.

Arnaud Lusamba (4) : 

De retour dans le 11 amiénois, Arnaud Lusamba avait envie de bien faire. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas été au niveau habituel, commettant des fautes (un petit carton jaune pour lui) ainsi que des maladresses techniques. Il n’a pas su mener la barque amiénoise qui a coulé dans les eaux chaudes de la Méditerranée. Vite le prochain match !

Iron Gomis (3) :

Assez peu en vue, Iron Gomis a livré une performance décevante, comme une grande partie de ses coéquipiers. Remplacé par Jayson Papeau à la 72ème.

Chadrac Akolo (3) : 

Mais où est passé le Chadrac Akolo qu’on avait vu plutôt à son aise pendant les matchs de pré-saison ? A la 59ème minute, il s’est trouvé seul face au gardien sur un centre parfait de Mickael Alphonse, mais son ballon s’est hélas envolé dans la tribune. Remplacé par Amadou Ciss à la 72ème. Le Sénégalais a eu, lui aussi, une occasion de marquer, mais il n’a pas su la convertir.

Adama Diakhaby (4) : 

L’homme en forme de la pré-saison a amené le penalty au retour des vestiaires et a ainsi remis momentanément son équipe sur les rails, après une première période où il a souvent buté sur la défense ajaccienne. Il lui a manqué un peu de justesse et de vitesse pour être à son meilleur niveau. Devrait mieux faire la prochaine fois.

 Arokodare Tolu (4) :

Peu servi et plutôt décevant en première période, il a marqué son premier but en France sur penalty au tout début de la seconde mi-temps. Sans trembler. Sans tomber dans le piège du gardien adverse. Remplacé par Lahne à la 72ème. Le Suédois a essayé d’apporter toute son énergie en fin de match, mais sans apporter le petit plus qui aura manqué dans ce match.

Philippe Hinschberger (4,5) : 

Le coach picard a reconduit son 4-3-3 qui a eu toutes les peines du monde à exister dans la première demi-heure, dominé de la tête et des épaules par les ajacciens. Motivant certainement ses joueurs pendant la pause, ceux-ci ont retrouvé une belle énergie au retour des vestiaires et ont même failli égaliser. Mais la faiblesse de la défense aura eu tort des efforts amiénois, malgré tous les changements en fin de rencontre. Devra bouger ses joueurs pour enfin prendre des points face à QRM.

Philippe Hinschberger (Amiens SC) : « Une première mi-temps qui a frôlé l’indigence offensive »

Le match (4,5) : 

Un match plutôt plaisant à suivre avec un public toujours derrière son équipe. Si l’ACA a mangé l’ASC dans la première demi-heure, Amiens a un peu redressé la barre puis s’est encore laissé piéger dans les arrêts de jeu. La 2ème mi-temps est très vite repartie avec des visiteurs enfin décidés et prêts à faire mal à la défense corse. Mais le tournant du match ayant été à l’avantage des locaux (loupé d’Akolo), le match ne pouvait se terminer autrement que par un dernier but de Moussiti-Oko à 10 minutes de la fin. Victoire nette et presque sans bavure.

Ajaccio (6) :

Ajaccio a été une bonne équipe de Ligue 2 ce samedi soir dans son antre. Déterminée, l’équipe a mis au supplice la défense amiénoise grâce à ses attaques variées et ses coups de pied arrêtés toujours dangereux. L’ACA a connu quelques difficultés au retour des vestiaires avec la réduction du score amiénoise et on a l’a senti un peu hésitant, ne sachant plus s’il fallait attaquer ou défendre. Mais ce moment de doute n’a pas duré et les Corses ont vite repris l’ascendant et tué le match. Trop forts pour leurs visiteurs du soir.

Olivier Pantaloni (AC Ajaccio) : « On a fait un match plein de détermination »

L’arbitre (6) :

L’arbitre a globalement bien dirigé le match, accordant pas mal de cartons jaunes à des Amiénois souvent fautifs. Un seul moment « chaud » avec une petite altercation entre Diakhaby et Gonzalez en 2ème mi-temps. 2 petits cartons jaunes ont vite calmé les ardeurs des joueurs.

Josué (avec R.P., V.R. et M.G.)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.