[J17] RC Lens – PSG : les notes du match

RC Lens Leca
Anthony Dibon/Icon Sport

Auteur d’un très grand match face au leader parisien, le RC Lens aura très longtemps des regrets en raison de son incapacité à se mettre à l’abri. De quoi laisser les Parisiens en vie jusqu’à un temps additionnel fatal (1-1). Découvrez les notes du match, concoctées par la rédaction du 11 Lensois.

Le joueur le plus en vue : Seko Fofana

Encore et toujours Seko Fofana. A l’aise techniquement, ratisseur, premier attaquant, défenseur acharné… Seko Fofana a été au four et au moulin face au Paris Saint-Germain. Au-delà de son but, avec la complicité involontaire de Keylor Navas, le capitaine artésien aurait même dû être crédité d’au moins une passe décisive si certains de ses partenaires avaient mieux ponctué ses longues chevauchées en seconde période. Parisiens compris, il était très clairement le meilleur joueur sur le terrain.

Le joueur le moins en vue : Arnaud Kalimuendo

Une bonne situation en première période, un duel avec Presnel Kimpembe plutôt à son avantage pendant une heure. Maintenant, l’attaquant prêté par le PSG a péché par un déchet technique aux abords de la surface de réparation adverse. Au final, il n’aura touché que 27 ballons dans un match où le RC Lens a pilonné le but adverse avec pas moins de 18 tirs au compteur, dont un seul pour l’attaquant prêté par le PSG.

En bref : 

Impuissant sur la tête de Georginio Wijnaldum, Jean-Louis Leca avait avant ça sorti le grand jeu, notamment devant Angel Di Maria en première mi-temps avec un arrêt à bout portant étourdissant. Critiqué ces derniers temps, le Corse a répondu de la meilleure des manières avec un match de grande qualité. Devant lui, le trio Gradit-Danso-Medina était de retour à son meilleur niveau, après deux sorties plus poussives au retour de la trêve internationale. Auteur de l’interception décisive sur Lionel Messi à l’origine du but de Seko Fofana, le défenseur argentin a été tranchant sans jamais sortir des clous. Même s’il s’en est fallu de peu sur le coup franc concédé à la dernière minute.

Dans les couloirs, Przemyslaw Frankowski a été plus discret qu’un Jonathan Clauss toujours autant porté vers l’avant et dont les centres ont amené le danger dans la défense parisienne. Le numéro 11 lensois est malheureusement un peu loin sur Kylian Mbappé, qui en profite pour distiller le centre de l’égalisation. Dans l’ombre de son capitaine, Cheick Doucouré n’en a pas moins été essentiel avec un abattage aussi précieux qu’indispensable. Titulaire surprise, David Costa a joué sans complexe, comme il avait su le faire au stade Vélodrome plus tôt dans la saison. A l’aise technique, le petit meneur de jeu peut s’en vouloir de ne pas avoir converti les deux offrandes de Seko Fofana. Sorti sur blessure, Gaël Kakuta n’a pas pu réellement peser sur le sort de cette rencontre.

Romain PECHON (avec Arthur LASSERON)

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires