[J17] LOSC – Reims : les tops et flops des Lillois

Edon Zhegrova LOSC - Reims
Sandra Ruhaut/Icon Sport

Quelques jours après un succès poussif à Clermont, le LOSC n’a pas su enchaîner à domicile contre Reims. Entre manque d’efficacité et saut de concentration, ce sont deux points perdus pour les Dogues et non un de gagné. Découvrez nos tops et flops lillois de cette rencontre de la dix-septième journée de Ligue 1.

Les tops

Tiago Djalo taille patron

Après un grand match à Clermont, le défenseur central de 22 ans a réédité une très belle performance. Rassurant, il s’est interposé tel un guerrier sur les incursions rémoises. Avec près de 92 ballons touchés, il est le Lillois qui a été le plus en contact avec la balle. Mieux : il a quasiment remporté tous ses duels au sol (7/10) et n’a perdu que sept ballons. Souvent sollicité, Djalo a tenu la charnière centrale, accompagné d’un José Fonte qui a dû sortir à la mi-temps pour cause de pépin physique. Que ce soit dans les airs ou au sol, le Portugais a permis d’éviter l’aggravation du score à plusieurs reprises. Une performance qui en appelle d’autres.

Le bâtisseur Rémy Cabella au rendez-vous

Comme toujours très présent, le milieu offensif des Dogues a tenté de créer. Ballon au pied, il peut se transformer en génie et trouver des espaces insoupçonnés. Ce fut le cas à de nombreuses reprises avec des passes appuyées et qui ont pu être exploitées par ses coéquipiers. Néanmoins, Cabella a été mal payé avec un cruel manque d’efficacité de son équipe, qui n’a pas su poser le danger tant attendu. L’ancien montpelliérain a été l’une des seules éclaircies de ce match pour le LOSC face à Reims. Avec 74 ballons touchés, c’est l’un des métronomes du jeu, avec Benjamin André. Cependant, la bonne volonté et l’envie n’auront pas suffi ce lundi soir.

Les flops

Edon Zhegrova, symbole d’une non-efficacité

Pour la deuxième fois consécutive, le Kosovar a été préféré à Adam Ounas sur l’aile droite. La raison ? Une condition physique pas encore à 100 % pour l’Algérien, d’ordinaire titulaire. De fait, Zhegrova a eu l’occasion de se montrer, ou pas. En effet, sur quatre de ses tirs, seul un a été cadré et sans aucun danger pour Diouf. Pourtant, l’ailier droit a été souvent trouvé par ses coéquipiers dans la profondeur, d’où un certain nombre d’occasions qu’il a obtenu. Néanmoins, si sa technique le suit, ce n’est pas le cas de son efficacité. Ainsi, il a déçu aussi bien les observateurs que les supporters, sans oublier son entraîneur. Les espoirs placés en Edon Zhegrova sont vains sur les deux dernières rencontres.

Une main mise sur le ballon inutile

Adeptes de la possession, les Lillois n’ont pas dérogé à la règle. Avec 62 % contre 38 % pour les Rémois, difficile de faire mieux. Néanmoins, ballon au pied, ça n’a pas été la même histoire. Que faire avec de la maîtrise si l’efficacité ne suit pas ? En effet, c’est la statistique la plus parlante de ce LOSC – Reims. Les hommes de Paulo Fonseca ont tenté pas moins de 14 tirs, pour seulement 5 cadrés (36 %). Côté rémois, le pourcentage de frappes cadrées s’élève à 66 %, une toute autre histoire. Pire : les dégagements ont été nombreux, au nombre de 13. Preuve qu’il a été difficile dans ce match d’exploiter le ballon. Problème récurrent au LOSC, l’efficacité devant le but ne s’arrange pas. Cela se paye non pas en buts, mais en points.

Angel Gomes au milieu, c’est raté

Alors qu’il affirmait pouvoir être polyvalent avant la rencontre, Angel Gomes a été aligné aux côtés de Benjamin André. En cause, la grippe qui se serait transmise à André Gomes, préservé, donc. Cloisonné dans ce rôle, il n’a jamais su s’en défaire, avec plusieurs pertes de balle et surtout, peu de ballons touchés (56). C’est le contraire pour André, qui, lui, en a eu 88 à ses pieds. De fait, Angel n’a pas pu s’impliquer réellement dans les incursions offensives, avec seulement deux passes en profondeur réussies. Transparent, il n’a pas vécu le même bonheur que contre Clermont, éclipsé par d’autres joueurs et trop peu souvent en possession du ballon. Dommage.

Pavel CLAUZARD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *