[J16] VAFC – Grenoble : les tops et flops

Picouleau VAFC
Le 11 HDF

Enfin une nouvelle victoire à domicile ! Face à Grenoble le VAFC aura su faire preuve de solidité derrière, mais n’aura jamais été réellement à l’abri, la faute notamment à une incapacité à tuer le match. Voici nos tops et flops de ce VAFC-GF38.

Les tops

Une défense imperméable

Depuis l’arrivée de Christophe Delmotte en tant qu’entraîneur par intérim, le VAFC n’a pas encaissé le moindre but en 270 minutes. Une solidité défensive caractérisée par son capitaine, Joffrey Cuffaut, à nouveau convaincant face à Grenoble. Et une bonne défense ne réside pas uniquement sur sa charnière et son gardien, mais c’est bel et bien l’effort de tous qui a permis le cinquième clean-sheet du VAFC de la saison.

Des changements intéressants

Intervenus juste avant le dernier quart d’heure de jeu, les remplacements auront été essentiels dans la préservation du score. les entrées de D’Almeida, Dos Santos et Picouleau auront apporté un peu plus de solidité dans la partie défensive, alors que le VAFC commençait à reculer progressivement depuis plusieurs minutes. Les premières minutes en pro d’Oumar Sidibé, et l’entrée intéressante de Noah Diliberto auront aussi été une satisfaction pour l’entraîneur du VAFC.

Les flops

Incapacité à tuer le match

Une ouverture du score rapide est une bonne chose, mais rester à 1-0 toute la rencontre n’est pas très rassurant, quand on sait que la moindre petite occasion grenobloise peut remettre les deux équipes à égalité. En avantage numérique pendant une heure, Valenciennes a eu les occasions pour prendre le large et s’assurer une fin de match un peu plus tranquille, mais aura manqué de tranchant, de ce petit quelque chose pour faire définitivement basculer la rencontre. Cuffaut, Hamache, ou Guillaume ont manqué chacun leur tour l’occasion de mettre VA à l’abri. La victoire est là, ne nous plaignons pas, mais un peu plus d’assurance dans le prochain succès ne sera pas de refus.

Un manque de maîtrise en supériorité numérique

Malgré l’expulsion de Maubleu à la 32e minute, le VAFC n’aura pas réellement pris un ascendant fort sur le GF38. En deuxième mi-temps notamment, les Isérois affichent 58% de possession de balle, et auront même cadré plus de tirs que Valenciennes sur cette période. Avec un milieu de moins, on sentait pourtant que les espaces étaient bien plus présents dans l’animation grenobloise. Une nouvelle fois, heureusement que la victoire est là pour VA, car si un match nul était venu ponctuer cette rencontre, les regrets auraient été immenses.

Arthur LASSERON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *