[J16] Le Havre – Amiens SC : Les tops et flops

Amiens SC Lusamba
Matthieu Mirville/Icon Sport

Revenant de Normandie avec le point du match nul, l’Amiens SC reste accroché aux équipes qui la précédent, mais ne parvient pas à quitter sa dix-neuvième place. Face au Havre, Philippe Hinschberger et ses joueurs regrettent de ne pas avoir été capables de s’imposer. Retour sur cette rencontre avec les tops & flops de la rédaction.

Les TOPS

Du mieux dans le jeu

Les joueurs de l’Amiens SC étaient unanimes en zone mixte après la rencontre, ils ont loupé le coche alors qu’ils se sont procurés de nombreuses occasions. Hier soir, le sentiment qui prédominait était bien la déception. En effet, contrairement aux dernières rencontres de championnat, l’Amiens SC s’est procuré de nombreuses occasions et aurait pu (dû) l’emporter. Xantippe qui manque sa reprise à trois mètres du but de Fofana puis Lusamba qui ouvre trop son pied en première mi-temps avant que Diakhaby et Badji ne convertissent la balle de match dans le temps additionnel de la seconde période. Sans oublier le penalty non sifflé sur Bamba. Finalement, l’Amiens SC a obtenu les plus grosses occasions de la rencontre. C’est positif face à la meilleure défense du championnat en attendant plus d’efficacité (on l’espère face à Dunkerque).

L’Amiens SC n’abdique pas

Dix-neuvièmes avant le coup d’envoi et menés au score juste avant la mi-temps sur un coup du sort, on aurait pu penser que les Picards allaient se diriger vers une sixième défaite cette saison. Et même lorsque l’arbitrage ne leur était pas favorable avec un penalty non sifflé, les Amiénois ne baissaient pas les bras. Malgré des lacunes techniques et des difficultés dans l’animation offensive, les joueurs de Philippe Hinschberger n’ont pas lâché et sont allés s’offrir une égalisation à la dernière minute du temps réglementaire. C’est bien la preuve que cette équipe va jouer son va-tout jusqu’à la fin du championnat et qu’il faudra compter sur elle pour s’accrocher jusqu’au bout.

Amiens SC : Owen Gene « très heureux » de sa première titularisation

LES FLOPS

Un but gag 

Alors que les Havrais avaient touché les montants de Régis Gurtner quelques minutes auparavant, c’est finalement sur un coup du sort que les locaux ont ouvert le score. Et le bourreau de l’Amiens SC s’appelait naturellement Quentin Cornette. L’ancien Amiénois profitait d’un coup franc bien placé, suite à une grossière faute de Lomotey, pour surprendre Régis Gurtner. Loin d’être irréprochable sur ce coup-là, le portier picard laissait le ballon s’échapper et finir sa course au fond de ses filets. Un but cruel pour les Amiénois qui n’en avaient plus encaissé depuis quatre matches toutes compétitions confondues.

Le manque de technicité des pistons 

Avec Tolu et ses 197 centimètres sur le front de l’attaque, on aurait pu imaginer que les pistons réalisent de nombreux centres pour trouver l’ouverture. Néanmoins, l’attaquant amiénois n’a eu aucun bon ballon à négocier de la tête dans la surface de réparation havraise. La faute à des centres qui n’arrivent pas ou mal. Ni Xantippe et Gene ou encore Ciss et Alphonse lorsqu’ils sont entrés ne sont parvenus à distiller de bons ballons dans la surface adverse. Dommage lorsqu’on sait que Badji et Tolu sont tous les deux plutôt adroits de la tête.

Philippe Hinschberger (Amiens SC) : « Sur le match, je n’ai pas grand chose à dire »

Valentin ROSE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un commentaire