[J15] RC Lens – Angers : les tops et flops

RC Lens
Christophe Saidi/FEP/Icon Sport

Lens nous aura montré deux visages complètement différents lors de cette quinzième journée de Ligue 1 face à Angers (2-2). L’entrée de Massadio Haïdara en seconde période aura permis au RC Lens de se remettre sur le droit chemin.

Les tops

La réaction en deuxième mi-temps

Après une première mi-temps complètement manquée, où les Angevins auront pris le jeu à leur compte, les Lensois ont su montrer un meilleur visage dès le retour des vestiaires. Tout d’abord en inscrivant rapidement le but égalisateur par Kakuta, à la réception d’un centre d’Haïdara (48′), puis par Sotoca, auteur d’un très bon appel pour couper au premier poteau un centre de Frankowski (55′). Le rouleau compresseur lensois est de retour et va mettre en grande difficulté le SCO pendant de nombreuses minutes. Le RC Lens peut avoir des regrets de ne pas avoir su tuer le match dans ce temps (très) fort.

L’entrée de Haïdara

Avec un Facundo Medina diminué, au bord du malaise à la mi-temps, Franck Haise n’a eu d’autre choix que de faire entrer très tôt Massadio Haïdara (46′). Son entrée aura été plus que convaincante. Auteur du centre amenant l’égalisation lensoise moins de trois minutes après son entrée (48′), le Malien affiche la solide moyenne de 93% de passes réussies. Costaud dans ses duels défensifs, il a également su apporter à plusieurs reprises le surnombre offensivement, comme le fait habituellement Jonathan Gradit côté droit.

Les flops

Une première mi-temps fantomatique

La réaction en deuxième mi-temps fait du bien, notamment parce que le premier acte fut d’une tristesse infinie. Sûrement encore groggys de la cinglante défaite à Brest (4-0), le RC Lens a passé la première mi-temps à enchaîner les erreurs techniques, envoyant de longs ballons dans l’axe assez inhabituels, multipliant les pertes de balle dans sa moitié de terrain. Il faut là saluer la qualité du pressing angevin, bien préparé pour empêcher les Sang et Or de sortir par les pistons. Il aura fallu à Franck Haise et son staff 45 minutes pour trouver une solution et refaire du Lens.

Lens n’aura joué que vingt minutes

Sauf que le Lens tant voulu par Franck Haise n’aura duré que vingt petites minutes. Dès le retour des vestiaires, le Racing va montrer qu’il est supérieur à son adversaire en l’empêchant complètement de développer son jeu, comme Angers a su le faire en première période. Mais sur une demi-erreur de concentration, Romain Thomas a remis les pendules à l’heure, replongeant le RC Lens dans le doute. Les vingt dernières minutes de jeu ne vont pas apporter d’énormes situations, si ce n’est la sublime parade de Petkovic sur Fofana, dans le temps additionnel.

Arthur LASSERON

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires