[J14] Brest – RC Lens : les tops et flops

RC Lens
Christophe Saidi / FEP / Icon Sport

Corrigé sur la pelouse de Brest pour son retour à la compétition après la coupure internationale, le RC Lens a manqué d’intensité mais surtout d’efficacité dans les deux surfaces pour espérer signer un deuxième succès consécutif. Retrouvez les tops et flops de la rencontre, décortiqués par la rédaction du 11 Lensois

Les tops

Un public et une équipe qui n’ont pas lâché

Les éléments étaient contre le RC Lens sur la pelouse de Brest, mais aussi bien sur le terrain qu’en tribunes, les Lensois n’ont jamais lâché. Même à 0-3, les joueurs de Franck Haise ont continué à aller de l’avant et auraient pu (dû ?) réduire l’écart mais se sont heurtés aux montants de Bizot à deux reprises. En tribunes, les cinq cents supporters lensois ont chanté et encouragé jusqu’à la dernière seconde et ont été justement applaudi à la fin de la rencontre par leurs protégés. Un beau moment de communion dans un après-midi bien difficile.

Les flops

Un manque d’intensité flagrant

Habituellement un baromètre dans l’intensité et la bonne agressivité, Facundo Medina a été le symbole d’une équipe absente dans ces deux domaines. Pas assez bon dans les duels, jamais vraiment présents au contact des Brestois sur les séquences-clés au sol et dans les air, les Lensois ont failli dans ce qui fait habituellement leur force.

Le réalisme absent

Quand la réussite choisit son camp, il est bien difficile d’aller contre les Dieux du football. D’un côté, Frankowski voyait sa frappe être sauvée sur la ligne par Hérelle à 0-1, tandis que Ganago et Fofana touchaient tous deux les montants en fin de première puis en début de seconde période. De l’autre, un centre dévié arrivait sur la tête d’un Mounié étrangement seul et une reprise du haut du dos de Chardonnet finissait au ras du poteau. La réussite était du côté breton et Lens l’a payé très cher.

Un nouveau retour de trêve compliquée

Quel est le point commun entre les matches disputés par le RC Lens à Bordeaux, Montpellier et Brest ? A chaque fois, les Lensois se sont déplacés en retour de trêve et ont vécu un dimanche après-midi compliqué, passant à côté d’au moins une mi-temps sur ces trois rencontres. S’ils avaient réussi à l’emporter contre Bordeaux et à tenir le choc malgré la défaite contre Montpellier, les Lensois n’ont cette fois rien pu faire face à des Brestois en feu. Lens n’y arrive décidément pas avec le retour à la compétition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.