[J14] Brest – RC Lens : les notes du match

RC Lens Facundo Medina
Christophe Saidi / FEP / Icon Sport

Passé à côté pendant vingt minutes et rapidement en difficulté sur la pelouse de Francis Le Blé, le RC Lens a été corrigé par le Stade Brestois, manquant ainsi son retour à la compétition. Découvrez les notes du match, concoctées par la rédaction du 11 Lensois.

Le joueur le plus en vue : Seko Fofana

Le capitaine a été l’un des rares à surnager dans ce naufrage. Après une première demi-heure toutefois difficile pour lui, il a su se montrer à la hauteur de ses responsabilités. Bien plus efficace dans les duels après ce début de rencontre compliqué, il a récupéré de nombreux ballons dans le dernier tiers du terrain, toutefois non convertis par ses partenaires et a également touché le poteau en début de seconde période.

Les notes des joueurs du RC Lens :

Jean-Louis Leca : 4,5

Jonathan Gradit : 4,5

Kevin Danso : 4,5

Facundo Medina : 3

Jonathan Clauss : 4,5

Cheick Doucouré : 4,5

Seko Fofana : 5,5

Przemyslaw Frankowski : 5

Gaël Kakuta : 4

Corentin Jean : 4

Ignatius Ganago : 4

Le joueur le moins en vue : Facundo Medina

En un peu moins d’une heure, Facundo Medina n’a pas réussi grand chose sur la pelouse de Francis Le Blé. Une tête directement sur un adversaire suivie d’un duel disputé sans grande conviction et logiquement perdu avant de ne dévier que trop timidement le centre de Le Douaron et l’Argentin était largement coupable sur l’ouverture du score. Pas vraiment brillant à la passe, ni sur les duels, il laissait Faivre s’enfoncer dans le coeur de la défense et ajuster Jean-Louis Leca sans jamais réellement intervenir sur le troisième but. Coupable d’une faute grossière et virulente peu après ce but, le défenseur de l’Albiceleste a vécu un dimanche extrêmement compliqué en Bretagne.

En bref : 

S’il aurait peut-être pu faire un peu mieux sur la réalisation de Faivre, Jean-Louis Leca n’a pas grand chose à se reprocher face au froid réalisme brestois. Habituellement un élément moteur depuis son couloir droit, Jonathan Clauss a longtemps été en difficulté sur ses choix mais également sur le plan technique, aussi bien dans ses corners que ses centres. Le trio offensif Jean – Kakuta – Ganago n’a pas vécu la meilleure des premières en commun cette saison.

Le meneur de jeu n’a pas fait la différence comme il sait le faire, tandis que Jean n’a pas pesé sur la défense brestoise. Il a certes touché le poteau, mais Ganago ne s’est pas vraiment montré à son avantage à Francis Le Blé. Les trois offensifs ont longuement été dominés par un duo Chardonnet – Hérelle dominant. Au coeur de la défense, Kevin Danso a souvent sauvé les meubles mais a été absent du marquage sur l’ouverture du score avant d’être totalement dominé par Le Douaron sur l’ultime but de la partie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *