[J12] Dijon – Amiens SC : les notes du match

Après un bon match nul face au leader toulousain, les Amiénois se déplaçaient en Bourgogne avec l’envie de faire le plein de points face à une équipe de Dijon elle aussi très mal classée. Malheureusement, et malgré un avantage certain avec une mi-temps jouée à 11 contre 10, les Picards ont réussi l’exploit de perdre sur le plus petit des scores. Le 11 Amiénois vous livre ses notes du match. 

L’homme du match Amiens SC – Toulouse

Arnaud Lusamba (4,5) : Auteur du premier tir amiénois en début de match, Arnaud Lusamba a livré une prestation assez correcte, malgré quelques petites erreurs techniques. Il a orienté le jeu comme toujours, trouvé les siens grâce à sa belle technique. Auteur d’un beau coup franc (70ème minute) qui aurait mérité meilleur sort.

Les notes du 11 Amiénois

Régis Gurtner (4) :  On ne peut pas dire que le gardien amiénois ait eu beaucoup de travail à Gaston Petit. Malgré tout, il a eu quelques situations chaudes à négocier. Bien placé sur le tir de Benzia au quart d’heure de jeu, il était en revanche à deux doigts d’encaisser un but sans la maladresse de Younoussa à la demi-heure. Il n’a pas non plus bougé sur le tir aux 20 mètres du Roumain Dobre. Pas de deuxième clean sheet consécutif pour Régis Gurtner.

Mickaël Alphonse (3) : L’arrière-droit amiénois n’a pas livré sa plus belle prestation ce samedi soir. Néanmoins, il a essayé d’apporter son habituelle énergie en attaque, particulièrement en seconde mi-temps, lorsque les siens étaient menés. Auteur d’une belle reprise du pied droit sur un centre de Sy. Doit mieux faire.

Formose Mendy (4) : S’il a proposé une prestation assez sérieuse, il s’est surtout signalé par une blessure qui a failli le faire sortir en début de match. Plein de courage, il a mis du temps à s’en remettre et a frappé le ballon de loin juste avant la mi-temps.

Matéo Pavlovic (3,5) : Le Croate a bien débuté son match, avec une belle intervention (un joli tacle) face à Benzia, il n’est pas monté sur Dobre sur l’action du but, lui laissant l’espace nécessaire pour tromper le gardien amiénois. Il a aussi eu des difficultés face au très remuant Younoussa. Malgré tout, il n’a pas abdiqué et a constamment relancé le jeu, il est venu apporter le danger en fin de match avec une reprise qui n’est pas passée très loin du but de Reynet.

Harouna Sy (4) : Harouna Sy avait un beau client face à lui en la personne de Dobre, auteur du but victorieux dans ce match. Il a essayé de se rattraper en distillant des centres à Tolu ou Alphonse en seconde période, en vain.

Mathis Lachuer (3) : S’il a comme souvent été présent un peu partout, il n’a pas souvent trouvé la bonne passe, la bonne relance.

Jessy Benet (4) : Auteur d’une perte de ballon qui a amené le danger sur le but amiénois à la 11ème, il s’est ensuite signalé sur un superbe centre-tir dévié par Reynet avant la demi-heure de jeu. Puis son match s’est terminé avec fracas à la 45ème minute. Alors qu’il était à la lutte dans un duel aérien avec Ngouyamsa, celui-ci l’a violemment percuté (et ainsi reçu un carton rouge assez logique). Malheureusement, Jessy Benet a quitté la pelouse sur une civière.

Iron Gomis (3) : Positionné assez haut sur le terrain, pour pallier l’absence de Kader Bamba, le jeune Iron Gomis a tenté d’apporter sa vitesse et sa technique pour proposer des solutions à Lahne puis Tolu. Mais malgré toute sa bonne volonté, il a eu beaucoup de difficultés à faire la différence.

Jack Lahne (3) : Le jeune Suédois a bien débuté la partie, quand, à la 6ème minute de jeu, il a montré sa jolie pointe de vitesse en contre attaque. Si son envie est à signaler, il n’a pas su faire le bon geste pour marquer, mais il faut dire qu’il a souvent été sevré de ballons.

Chadrac Akolo (3) : Chadrac Akolo n’a pas su se mettre véritablement en évidence dans ce match où les attaquants n’ont pas été à la fête.

Tolu (3) : Entré en jeu après la pause, suite à la sortie du malheureux Jessy Benet. Sur un centre de Harouna Sy peu avant le but dijonnais, il a réalisé une reprise qui n’a pas fait frissonner Reynet. S’il a semblé apporter de la puissance à l’attaque amiénoise pendant quelques minutes, il a, dans l’ensemble, eu des difficultés à se mettre en évidence malgré un nombre de centres plus important qu’en première période.

Philippe Hinschberger (2,5) : Le coach Hinschberger avait aligné un 433 assez semblable au match face à Toulouse, il n’a pas su trouver la formule dans cette rencontre où les Amiénois ont commis nombre de mauvaises relances, de mauvaises passes, surtout en première période. Malgré les différentes retouches apportées, les Amiénois ont réalisé un match très moyen. Trop moyen. Le coach va commencer à se sentir en danger.

Le match (2,5) : Après un match sérieux face au leader toulousain, les Amiénois sont retombés dans leurs travers avec un match assez pauvre techniquement et pauvre offensivement (0 tir cadré). Les Dijonnais ont entamé le match en privant les Amiénois de ballon, ils auraient d’ailleurs dû ouvrir le score. Le carton rouge sorti en fin de première période a rééquilibré le match mais les Amiénois n’ont pas su en profiter face à des Dijonnais qui ont affiché une maîtrise technique et tactique supérieure. Un petit match.

Dijon (4,5) : Dijon aurait dû figurer en haut de classement à la fin de cette 12ème journée de Ligue 2. Mais l’équipe n’a pas le niveau que les suiveurs du championnat espéraient pour elle. Dans ce match, le DFCO a fait une bonne première période, et malgré la perte d’un joueur, les Dijonnais ont fait ce qu’il fallait pour l’emporter face à un faible adversaire. Pas incroyable, mais suffisant.

L’arbitre (5,5) : Monsieur Miguelgorry a plutôt bien arbitré ce match, laissant souvent l’avantage à bon escient, ou revenant sur sa décision quand cela était nécessaire. Il a logiquement sorti Mgouyamsa suite à sa grosse faute sur le malheureux Jessy Benet. Le match s’est déroulé dans un bon esprit sportif.

Josué (avec R.P.)

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article