[J11] RC Lens – Montpellier : les tops et flops

RC Lens
Philippe Lecoeur / FEP / Icon Sport

Malgré un début de match loin d’être brillant, le RC Lens est tout doucement monté en puissance et est allé chercher un succès précieux mais également mérité au regard de l’ensemble de la rencontre face à Montpellier. Découvrez nos tops et flops de cette rencontre de la onzième journée de Ligue 1.

Les tops

Une deuxième période de meilleure facture

Si la première mi-temps ne restera pas dans les annales, la deuxième période livrée par le RC Lens était en revanche bien meilleure. Avec de bonnes intentions dans le jeu et une meilleure réalisation, les Lensois ont fait mal à des Montpellierains qui subissaient physiquement et craquaient sur une erreur de leur capitaine. Logique au regard d’une période où ils se montraient dominateurs dans de nombreux domaines.

Bollaert est imprenable

S’ils ne sont pas forcément brillants hors de leurs bases, les Artésiens sont néanmoins invincibles à domicile jusqu’ici. Ils n’ont même lâché aucun point. Montpellier est la sixième victime des Sang et Or sur la pelouse de Bollaert grâce à ce « petit truc » en plus qui transcende les joueurs de Franck Haise à domicile. Même malgré vingt minutes assez difficiles techniquement, la ferveur lensoise les a poussé jusqu’à une victoire qui s’avérait finalement méritée au regard d’une deuxième période plutôt dominée.

Les flops

Un début de match difficile

Peut-être encore dans la lignée de la deuxième mi-temps à Lille, le RC Lens n’a jamais été vraiment dans son match lors de la première demi-heure face à Montpellier. En quête d’assurance selon Franck Haise, pas capables de « faire mal » selon Salis Abdul Samed, les Lensois ont semblé en demi-teinte dans un début de partie où ils n’arrivaient pas faire à aller de l’avant, entre imprécision technique et manque d’impact. Fort heureusement, ils ont corrigé le tir en deuxième période

Des difficultés dans le dernier tiers

Si les Artésiens ont mis longtemps à trouver la faille face aux Héraultais, ils l’ont longtemps dû à une nette difficulté dans le tiers offensifs du terrain. Avec des mouvements loin d’être tranchants que ce soit avec ou sans ballon, de nombreux centres ratés, de nombreuses passes ratées également, ils ont nettement manqué de précision technique pour faire mieux, malgré de belles situations parfois.

Adrien ROCHER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *