[J11] Amiens SC – Toulouse : les notes du match

Amiens SC notes

Face au leader toulousain, les Amiénois ont accroché un 4ème match nul consécutif, en mettant de l’agressivité et de l’envie. A défaut de jouer une belle partition, les Picards ont livré un match appliqué, sérieux, avec une défense en bloc. Néanmoins, cela n’était vraiment pas suffisant pour emporter la victoire. Le 11 Amiénois vous livre ses notes du match. 

L’homme du match Amiens SC – Toulouse

Formose Mendy (5,5) : Si Formose Mendy avait paru un peu juste en début de saison, il est vite monté en puissance au point de devenir l’homme fort de la défense amiénoise depuis quelques matches en l’absence de Fofana ou de Pavlovic. Dans ce match face à de dangereux attaquants, il a été au four et au moulin, de la tête, au marquage, du pied. Si les Toulousains n’ont pas marqué ce samedi après-midi, c’est en partie sa faute. Notre homme du match ! Qu’il continue ainsi !

Les notes du 11 Amiénois

Régis Gurtner (5) :  Régis Gurtner a eu assez peu de travail dans ce match, ce qui aurait pu étonner tous les suiveurs de la Ligue 2 BKT, quand on connaît la force offensive toulousaine (22 buts en 10 matches). Le dernier rempart amiénois, tout de vert vêtu, a eu quelques petites situations à gérer mais assez peu de tirs dangereux à repousser. Un clean sheet qu’il doit aussi à une défense solide ce samedi et à une attaque un peu moins en verve qu’à l’accoutumée.

Mickaël Alphonse (4,5) : Le dangereux Issiaga Sylla a souvent monopolisé l’attention de Micka Alphonse. Les centres ont été nombreux de son côté. Mais dans l’ensemble, peu ont apporté des occasions franches. Le Guadeloupéen volant a fait un très bon jaillissement aux alentours de la 40ème minute pour mener un jolie contre-attaque, qui a malheureusement avorté suite à une mauvaise entente avec Arnaud Lusamba. Il a par ailleurs adressé une frappe au dessus du but sur un beau centre de Sy à la 62ème. Doit vite retrouver ses ailes.

Matéo Pavlovic (4) : S’il a été mis dans le vent par Healey à la 9ème minute, il s’est ensuite montré très sérieux face aux attaques des visiteurs. Auteur d’une faute tactique dans les arrêts de jeu qui lui a valu un carton jaune. Match correct avec son compère de la défense centrale.

Harouna Sy (5) : Il avait fort à faire face au puissant Norvégien Desler, qu’il a assez bien contenu, malgré tout. Auteur d’un joli centre à l’heure de jeu pour Alphonse, il s’est montré sérieux tout au long du match, affichant un certain vice, jouant de son corps pour repousser les nombreuses tentatives de débordement de son vis-à-vis. Le tout en commettant peu de fautes. Monte en puissance.

Mathis Lachuer (4) : A nouveau présent dans le 11 amiénois, le jeune milieu de terrain a fait le travail, sans être transcendant. Il lui a certainement manqué un peu de justesse dans les passes, mais il avait fort à faire face au TFC. Réalisant un joli geste défensif face à Dejaegere à la 70ème minute, il a fini le match avec des crampes.

Arnaud Lusamba (4,5) : Auteur du premier tir du match, de l’extérieur de la surface, il aurait pu ouvrir le score avec un peu plus de justesse technique. En parlant de justesse, le meneur amiénois a tenté d’orienter le jeu, comme à son habitude, mais a parfois le dernier geste, comme sur un contre à la 70ème où il avait une belle occasion d’ouvrir le score mais son tir est passé à côté du but de Dupé. Comme à son habitude, il a fait de très bons retours en défense, solidifiant le bloc amiénois. Un match correct pour El Chino.

Jessy Benet (4,5) : Toujours très attendu, le Jessy Benet de Grenoble a fait un petit match. Ses coups de pied arrêtés n’ont pas été bien tirés, son influence n’a pas encore été au niveau attendu. On sent malgré tout qu’il « a du ballon », comme en témoigne son joli contrôle de balle à la 35ème minute qui lui a offert un bon coup franc suite à une faute. Il a néanmoins participé au jeu offensif et adressé quelques bonnes passes. Devrait mieux faire dans les semaines qui viennent.

Adama Diakhaby (4) : A réussi quelques contre attaques dont une avec Akolo en début de match. Il manque toujours de la justesse à l’ancien Monégasque, qui a reçu un très mauvais coup et est finalement sorti blessé. Remplacé par un Iron Gomis qui a apporté toute sa vivacité et donné une très belle passe à Charbel Gomez qui n’a pu convertir l’offrande..

Jack Lahne (4) : Impliqué sur la première action dangereuse amiénoise, il a mené une autre action dangereuse en contre, sa frappe ayant été repoussée par Dupé. Il a été présent dans la profondeur, sur toutes les contre attaques amiénoises, mais il lui a manqué la finition. Remplacé par Charbel Gomez à la 71ème minute qui a eu une très grosse opportunité sur une belle passe en profondeur de Gomis.

Chadrac Akolo (4) : Chadrac Akolo s’est manifesté sur un joli contre mené avec Diakhaby où il a approché la surface et obtenu un bon coup-franc. Mais dans l’ensemble, on l’a peu vu. Doit mieux faire. Remplacé par Gaoussou Traoré à la dernière minute.

Philippe Hinschberger (4,5) : Le coach Hinschberger avait demandé aux siens de serrer le jeu en défense, pour ne pas prendre l’eau face à un leader toulousain qui marche sur le championnat. De ce point de vue, il a réussi son pari. En revanche, il n’a pas pu trouver une organisation offensive tranchante, les Amiénois ayant eu encore trop peu d’occasions franches dans ce match qui était parfois ennuyeux.

Le match (4) : Après le match fou de Nancy (2 cartons rouges), l’égalisation tardive de Pau à la Licorne et le braquage amiénois dans le Gard, ce match face à Toulouse n’a pas été une rencontre à la hauteur de l’anniversaire des 120 ans de l’ASC. Si le stade était plein, si la pelouse était parfaite, si les supporters toulousains ont eux aussi participé à la fête, le match n’a pas été un festival d’actions et de tirs au but. Régis Gurtner n’a pas eu grand chose à faire, Maxime Dupé s’est aussi beaucoup ennuyé. Pourtant, les deux équipes ont poussé par moment, mais il était dit que cette nouvelle rencontre entre les 2 équipes se terminerait encore sur un pauvre 0-0 (comme souvent depuis 2017).

Toulouse (4,5) : On attendait un grand Toulouse, on attendait un leader sûr de son jeu et de ses forces. Et on a vu un Toulouse moins fort que la saison passée à la Licorne. Certainement touchés par leur surprenante défaite face au SM Caen, les Toulousains n’ont pas affiché le niveau escompté. Tant mieux pour les Amiénois qui n’en demandaient pas tant et qui ont fait ce qu’ils ont pu, privés de leurs attaquants (Tolu, Badji et Bamba).

L’arbitre (4,5) : Si Monsieur Vernice n’a pas eu un match difficile à arbitrer, il semble qu’il ait commis pas mal d’erreurs dans ses coups de sifflet. En première mi-temps, par exemple, il a donné deux coups francs aux Amiénois Akolo et Lahne sur des contres, alors qu’il semblait qu’il n’y avait pas faute. D’autres sanctions ont vu Toulousains et Amiénois râler face à l’arbitre. Un match correct sans plus, sur le terrain comme au sifflet.

Josué (avec R.P., A.C., C.Q., V.R. et M.G.)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 Commentaires

    • Quand l’équipe joue bien et l’emporte, le coach a souvent une bonne note. Quand l’équipe fait un match moyen, il est difficile de donner une excellente note à l’entraîneur. Son rôle, c’est aussi de donner une identité de jeu à l’équipe et de permettre à ses joueurs d’y performer. Hier, c’était défense en bloc et contre attaque. 170 petits ballons touchés et domination toulousaine tout au long du match, avec quelques contres attaques. Pas assez hélas.

    • C’est vrai qu’on n’a pas donné une note exceptionnelle à Formose Mendy, mais vous avez sûrement remarqué qu’il avait la meilleure note et qu’il avait été élu homme du match. Petite info supplémentaire : il a été élu hdm à l’unanimité au 11Amiénois.

    • Les notes sont données à chaud, juste après le match, sans consulter les stats. Mathis Lachuer a touché 15 ballons et en a perdu 3 selon sofascore. Pas une grande partie, pas une grosse note pour lui.