[J10] Clermont – LOSC : les tops et flops

Yazici LOSC
Yusuf Yazici Losc FOOTBALL : RC Lens vs LOSC - Derby du Nord - 18/09/2021 JBAutissier/Panoramic PUBLICATIONxNOTxINxFRAxITAxBEL

Hors-sujet lors de son revers à Clermont (0-1), le LOSC a mis un terme à sa série de trois succès de rang mais a surtout négativement intrigué. Retrouvez les tops et flops de la rencontre, édités pour par la rédaction du 11 Lillois

Le top

Des changements réussis

Dans un après-midi loin d’être brillant, Lille aurait pu être sauvé par ses remplaçants. S’ils n’ont pas non plus été des plus transcendants, David, Bradaric, Yazici mais surtout Onana ont apporté une vraie touche positive à leur entrée en jeu. Mention spéciale au milieu de terrain, donc, qui a fait preuve d’une activité impressionnante, a gratté de nombreux ballons et a surtout délivré de nombreuses passes-clés pour aller vers l’avant.

Les flops

Un collectif imperceptible

Si bon contre Marseille, malgré l’absence de possession, le collectif lillois a été globalement effacé sur la pelouse clermontoise. Entre numéros de solistes manqués, manque de courses à la perte du ballon et de bien trop rares compensations, notamment des ailiers sur les montées des latéraux, Lille a davantage ressemblé à onze individualités mises ensemble plutôt qu’à une équipe en défense d’un titre de champion.

Des offensifs… inoffensifs

Titulaire pour la première fois depuis la première journée et sorti à l’heure de jeu, Renato Sanches a été le joueur offensif lillois le plus en vue. C’est dire la difficulté des attaquants du LOSC à se montrer sur la pelouse de Gabriel Montpied. Quasi inexistant, Timothy Weah n’a été que trop peu touché pour espérer faire la différence tandis que les deux Jonathan présents au coup d’envoi (ndlr : Ikoné et Bamba) ont été bien trop en-deçà sur pratiquement tous les plans pour faire mal à une défense qui n’a pas eu énormément de travail.

Une nervosité ambiante

De la réclamation d’une faute sur Sanches, inexistante, lors de l’ouverture du score, à un carton jaune stupide dans le temps additionnel qui privera Benjamin André du choc contre le PSG, les Lillois ont fait preuve d’une nervosité inquiétante mais inhérente à une équipe qui passe à côté de son match et en a conscience. Cette irritation s’est également ressentie au moment de demander un pénalty pour une faute de main clermontoise – qui s’est avérée être le corps – dans la surface puis dans des propos mystérieux de Xeka au coup de sifflet final. Le LOSC ne semble clairement pas serein.

Adrien ROCHER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *