[J10] Clermont – LOSC : les chiffres du match

André LOSC
FEP/Panoramic/Imago

Défait logiquement sur la pelouse de Clermont, ce samedi, le LOSC a rechuté dès le retour de trêve après une série de trois succès consécutifs. Retour en chiffres sur ce match où les hommes de Jocelyn Gourvennec n’ont pas réussi grand chose

0


Pour la troisième fois en dix journées de Ligue 1, le LOSC est resté muet devant le but adverse. Déjà incapable de marquer contre Nice (0-4) à la deuxième journée et Lens (0-1), lors de la sixième, l’attaque lilloise a été en grande difficulté sans Burak Yilmaz. Si l’on ajoute la Ligue des Champions, Lille n’a pas marqué lors d’un tiers de ses matches !

7


Sur les neuf tirs tentés par l’équipe de Jocelyn Gourvennec à Gabriel-Montpied, sept l’ont été depuis l’intérieur de la surface de réparation. Néanmoins, seul un seul de ces sept tirs dans les seize mètres n’a été cadré, celui de José Fonte à dix minutes du terme. Au total, deux tentatives lilloises ont été cadrées en ajoutant celle de Xeka depuis la demi-lune à la demi-heure de jeu..

10


Le LOSC n’avait plus perdu depuis dix matches contre un promu, série désormais terminée ! Vainqueurs de sept matches – dont les cinq derniers – contre un nouvel arrivant en Ligue 1, les Lillois n’avaient plus connu le revers face à un tel adversaire depuis le 1er avril 2018, face à Amiens (0-1), dans un stade Pierre-Mauroy alors à huis-clos.

23


Titulaire sur le front de l’attaque alors qu’il était à peine revenu de trois matches avec les États-Unis, Timothy Weah a été proche de l’invisible sur la pelouse de Clermont. Surtout, il n’a pratiquement jamais été trouvé par ses coéquipiers, en atteste la statistique de ballons touchés. En effet, Weah n’a eu la possession qu’à vingt-trois reprises avant sa sortie, à la soixante-et-onzième minute.

46,7


Si bon dans ce domaine habituellement, Benjamin André n’a remporté que 46,7% de ses duels face au Clermont Foot. Ajouté à quatorze pertes de balles, également un total élevé pour le milieu lillois ainsi qu’à deux fautes commises, l’ancien rennais n’a pas réellement brillé sur le plan statistique en plus d’afficher une étrange nervosité tout au long de la rencontre, lui valant un carton jaune depuis le banc de touche dans le temps additionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *