[J1] Bordeaux – VAFC : les tops et flops

VAFC
Dave Winter / FEP / Icon Sport

Tenu en échec dans un match nul et vierge sur la pelouse du Matmut Atlantique de Bordeaux pour lancer une nouvelle saison en deuxième division, le VAFC n’a pas vraiment emballé mais s’est affirmé défensivement. Découvrez nos tops et flops de cette rencontre de la première journée de Ligue 2.

Les tops

La solidité défensive

Une superbe envolée de Larsonneur sur une frappe de Bakwa qui partait vers le fond des filets… et puis c’est (presque) tout ! Au Matmut Atlantique, le VAFC a encore fait preuve d’une très grande solidité déjà entrevue pendant toute la préparation estivale. Mieux encore, alors qu’ils ont toujours été en danger sur les coups de pied arrêtés ces dernières semaines, ils n’ont jamais vraiment tremblé dans ce secteur face aux Girondins. Voilà déjà une bonne base de travail pour une équipe qui en a encore pour espérer ne pas se faire peur cette saison.

Une bonne réponse dans l’engagement

Dans un match au contexte très particulier face à une jeune équipe de Bordeaux tout juste maintenue administrativement dans l’antichambre de l’élite, les Valenciennois ont parfaitement pris la mesure de l’environnement. S’ils n’ont pas été des plus brillants avec le ballon, les joueurs de Nicolas Rabuel ont envoyé une bonne réponse dans l’intensité et la détermination mises par la jeunesse bordelaise. Globalement au niveau dans les duels aériens ou au sol, ils n’ont jamais baissé pavillon.

Les flops

Trop faible offensivement

Il y a eu des bonnes intentions, des tentatives mais l’attaque valenciennoise ne s’est jamais vraiment montrée au niveau d’un match de Ligue 2 sur la pelouse de Bordeaux. Ugo Bonnet s’est beaucoup activé pour trouver des espaces et des appels mais n’a été que trop peu touché et a surtout été imprécis lorsqu’il était enfin trouvé. Ilyes Hamache et Aymen Boutoutaou ont bien tenté de faire des différences mais ont vite été ciblés par les défenseurs bordelais, se sont retrouvés à attaquer face à deux ou trois girondins et n’ont jamais vraiment pu faire la différence. Quant à Floyd Ayité, il a souvent balbutié son football avec le ballon pour apporter quelque chose. Un vrai chantier pour la semaine prochaine.

Une certaine absence de jeu

S’ils ont largement répondu présent dans l’intensité et les duels physiques, les deux équipes ont cependant largement déçu avec le ballon. Très brouillonnes durant l’intégralité des 90 minutes, les deux formations n’ont jamais vraiment réussi à percer les blocs adverses, la faute à des imprécisions techniques et un certain stress apparant dans l’utilisation du ballon lors de certaines séquences. Finalement, les rares situations intéressantes dans le jeu sont venues de réalisations individuelles.

A.R. avec C.R.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans cet article ? Contactez la rédaction en précisant le titre de l'article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.