Ignatius Ganago (RC Lens) : « Je commence à me retrouver »

Ganago RC Lens
Christophe Saidi/FEP/Icon Sport

Titulaire à Brest et attendu dans le onze de départ lors de la réception d’Angers, ce vendredi, Ignatius Ganago a avoué que retrouver du temps de jeu lui faisait du bien et il espère rapidement se montrer décisif.

Comment vivez-vous cette période actuelle, avec moins de temps de jeu d’un point de vue personnel ? 

J’ai envie de jouer tous les matches. Maintenant, le coach fait des choix et ils sont bons, les résultats sont au rendez-vous. Je continue à travailler et j’attends mon tour. Si j’arrive à enchaîner et à faire du bien à l’équipe, j’espère retrouver le chemin des filets.

A Brest, vous touchez le poteau…

J’aurais aimé avoir un peu plus de réussite, notamment sur ce match. Si on concrétise nos occasions, le match est différent. J’espère qu’on aura de la réussite et qu’on va marquer plein de buts contre Angers.

Que mettez-vous en œuvre pour tenter de regagner votre place ?

Je continue à être attentif sur la préparation invisible. En plus, il commence à faire froid. Il faut vraiment à chaque fois, avant les entraînements, bien me chauffer en salle. Je fais aussi mes étirements derrière. Je vais continuer là-dessus.

Comment vous sentez-vous ? 

Franchement, je commence à me retrouver. C’est aussi plus simple quand tu enchaînes les matches, je n’ai pas encore eu l’occasion de le faire. En tout cas, je retrouve mes capacités physiques, je me sens beaucoup mieux.

Angers, comment préparez-vous ce match ? 

Ce sera un bon match. On a un adversaire qui joue au ballon, qui cherche à ressortir de derrière. On va jouer notre jeu, harceler l’adversaire, ne pas le laisser jouer. On espère qu’on va réussir à obtenir un bon résultat.

Quel est l’impact de Bollaert cette saison ?

C’est quelque chose qui motive. J’ai l’impression d’être impressionné à chaque match à domicile, comme s’ils étaient de plus en plus. Cela donne vraiment envie d’aller chercher les trois points, de tout faire pour leur faire plaisir. On va essayer de leur faire plaisir dès Angers.

Avec le Cameroun, vous êtes proches de vous qualifier pour la Coupe du Monde…

La sélection ça compte beaucoup, c’est mon pays. On a eu cette qualification, chez nous contre la Côte d’Ivoire, on était vraiment très content. C’était la première fois pour moi, j’ai vraiment envie de revire ça. Maintenant, il n’y a plus que de grosses têtes, on s’attend au pire comme l’Algérie et le Sénégal. Maintenant, on est prêts et on va travailler du pour ce genre de rendez-vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *