Hinschberger à Amiens, Elsner à Grenoble ?

Hinschberger Tanchot Amiens SC
Panoramic

La question de l’avenir d’Oswald Tanchot à la tête de l’Amiens SC pourrait bien avoir des répercussions sur le destin de son prédécesseur sur le banc picard : Luka Elsner. Actuellement en poste à Courtrai, le franco-slovène fait partie des pistes privilégiées des dirigeants de Grenoble en cas de départ de Philippe Hinschberger… à Amiens.

Hinschberger option prioritaire ?

C’est un possible coup de billard à trois bandes qui pourrait bien avoir lieu dans les prochains jours. Même s’il a démenti toutes discussions à l’heure actuelle avec les dirigeants de l’Amiens SC, Philippe Hinschberger n’a pas fermé la porte à un départ pour le récent dixième de Ligue 2. Après trois saisons à Grenoble, le technicien de 61 ans ne serait pas contre la possibilité de relever un nouveau défi. « Si demain un club fort de Ligue 2 ou un club de Ligue 1 fait appel à moi ou demande à me rencontrer, c’est normal que j’y sois attentif, c’est la règle », confiait-il à nos confrères de Métro Sports il y a quelques semaines.

Philippe Hinschberger assure n’avoir « aucun contact » avec l’Amiens SC

Intéressé par le projet amiénois, Philippe Hinschberger ne compte pas intensifier les contacts avant que le club picard ait trouvé un accord pour le départ d’Oswald Tanchot, aujourd’hui toujours en poste et sous contrat jusqu’en 2022. Sur la sellette, l’ancien coach du Havre reste pour sa part attentif aux éventuelles portes de sortie qui pourrait se présenter à lui, tout en travaillant activement sur la préparation de la saison à venir comme si de rien n’était. S’il finissait par être remercié par ses dirigeants, la piste menant à Philippe Hinschberger deviendrait alors concrète du côté de l’Amiens SC.

Amiens SC : Oswald Tanchot a ses soutiens face à John Williams

Si tel était le cas, Grenoble pourrait bien se pencher sur un ancien entraîneur de l’Amiens SC, en la personne de Luka Elsner, pour prendre la succession de Philippe Hinschberger. C’est en tout cas une des alternatives selon Loïc Tanzi, notre confrère de RMC Sport, qui a fait savoir que celui qui avait pris la succession de Christophe Pelissier en juin 2019 a décliné la première approche des dirigeants isérois.

La Rédaction

S’abonner
Notifier de
guest
21 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Ghis
Ghis
13 jours il y a

Soit disant qu’il n’y a pas d’argent mais pour casser les contrats des uns et racheter celui des autres, il n’y a pas de problème. Je ne comprends plus grand chose dans les choix de ce club.

JPP
12 jours il y a

Quelle misère,c’est commentaires de G.B. Il se prend pour qui ce pseudo supporter . Le 11 amiénois devient de moins en moins fiable avec ces guignols . Faites le ménages ou vous perdrez beaucoup de monde .

Ac1967
12 jours il y a

G.B dirigeant ou proche de dirigeant de l’Amiens SC ? En tout cas cela y ressemble. Désolé mais beaucoup de supporters en ont juste assez d’être pris pour des pigeons. Il faut avoir de la m…e dans les yeux pour ne pas voir que le club est dirigé par des incompétents ou plus compétents depuis de nombreux mois. C’est vrai que le RC LENS est très bien dirigé depuis 2 ans, mais non j’irai à la Licorne.

JPP
11 jours il y a

Faut prendre du valium mon petit G.B. ,sinon tu vas finir à pinel.
J’espère que ton club adoré te fera kiffé la prochaine saison ,sinon tu vas descendre très bas .Consulte quand même……

Juan Otero

Amiens SC – Bilan 2020/2021 : Juan Otero, un départ par la petite porte

Jordan Pierre-Charles

Un ancien de l’Amiens SC rejoint Chambly !